Cuvette-Ouest : Bouya avait volé 50 sur les 300 milliards prévus pour la municipalisation accélérée

0
2033

En 2011, l’État Congolais débloquait 300 milliards cfa pour financer les travaux de la municipalisation accélérée de la Cuvette-Ouest. Des travaux pilotés par Jean Jacques Bouya qui s’avère aujourd’hui être le malheur de ce département du pays pour avoir volé une grande partie du budget disposé à cet effet. Au total, Bouya a volé 50 milliards cfa, Oscar Otoka 1 milliard et ont laissé inachevés ou irréalisés plusieurs projets.

10 ans après, le gouvernement vient d’affecter une ligne budgétaire de 20 milliards dans le cadre du PND ( plan national de développement ) pour le bitumage des 25 km de route entre Boundji et Ewo. Pourtant en 2011, cette route a déjà bénéficié d’un financement dans le paquet de la municipalisation accélérée de la Cuvette Ouest.

Si Jean Jacques Bouya n’avait pas volé les 50 milliards des 300, aujourd’hui, Ewo ne serait pas aussi enclavé et il ne serait jamais un calvaire de relier Boundji à la capitale de la Cuvette Ouest. Aucun cadre ni notable de cette localité n’ont dénoncé ce détournement mais tous ont encore applaudi le même Bouya accompagné de Sassou lors de la campagne présidentielle de 2021 et 2016.

Le président Denis Sassou Nguesso, accompagné de son épouse, Antoinette Sassou Nguesso, a procédé le 14 février 2011 à Ewo, chef-lieu du département de la CuvetteOuest, au lancement officiel des travaux de la municipalisation accélérée dudit département, d’un coût estimé a plus de 300 milliards de F CFA. La cérémonie a eu lieu a la Place publique d’Ewo, en présence des membres du gouvernement, des autorités départementales et des populations venues massivement de tous les districts de la Cuvette- Ouest.

Selon le ministre d’État, coordonnateur du pôle économique, ministère de l’économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration, président de la commission technique nationale d’organisation de la fête nationale dans les chefs lieux des département, Pierre Moussa, « au total, près de 100 projets d’une valeur globale de plus de 300 milliards de F CFA constitueront le programme de municipalisation accélérée dans la Cuvete-Ouest. Pour continuer ou démarrer ces projets, il est prévu, au titre de l’exercice budgétaire 2011, une allocation de 70 milliards de FCFA ».

Au nombre de ces projets, le bitumage de la route Okoyo- frontière du Gabon, le bitumage de la route Boundji-Ewo, la construction de 27 km de voiries urbaines à Ewo (le plus long réseau construit jusque la dans les chefs lieux, dans le cadre de la municipalisation), la construction de l’aéroport et de l’aérogare, la construction d’une gare routière à Ewo, la construction du siège de la gendarmerie, la construction des postes de sécurité publique dans les districts, la construction des hotels de ville a étage à Ewo, Okoyo, Etoumbi et Kelle, la construction des hôtels de sous-préfecture à étage dans les six districts, la construction d’un grand marche moderne d’Ewo et de cinq marches modernes dans les autres districts, la réhabilitation de l’hôpital d’Okoyo, la construction du Tribunal de Grande Instance et la Maison d’arrêt à Ewo, l’équipement des hôtels de fonction et des résidences des maires et des sous-préfets, la construction et l’équipement des centres de santé intégrés dans les six districts, l’étude et la construction du stade d’Ewo, la construction et la réhabilitation des écoles primaires, secondaires, et des établissement d’enseignement technique, la réhabilitation des routes de désenclavement interne Etoumbi-Kelle, Etoumbi-Mbomo, Ewo-Mbomo, Ewo- Okoyo, Ewo-Kemvouomo-Ngoko-Owando.

A la lecture des projets prévus en 2011 pour cette municipalisation accélérée, on peut juste compter la route Okoyo- frontière du Gabon et les sièges des préfectures et sous-préfectures, le reste est introuvable et on se demande où est parti l’argent débloqué ?