Congo : réactions après le répit du Nouvel An

0
1524

Pour les fêtes de fin d’année, ce patron de petit commerce, c’est lui-même attelé à la tâche, car pour la première fois depuis mars 2020, il est autorisé à vendre sans limite d’horaire, les autorités ayant annoncé la levée du couvre-feu pour la nuit du 24 décembre et celle du réveillon de la Saint-Sylvestre.

Je pense qu’il y a augmentation des recettes par ce qu’avant les gens avaient peur de sortir quand il était 22 h par ce que l’heure du couvre-feu était déjà proche. Mais étant donné que les gens savent désormais que le couvre-feu est à 23 h, nous voyons les gens venir et faire les achats.

Avec un couvre-feu passe de 20 h à 23 h le reste des jours de la semaine, et la reprise des célébrations de mariage, de nombreux commerçants et transporteurs ont vu en ces allègements une occasion de se faire du chiffre, avant de se rendre à l’évidence qu’ils sont bien loin de la belle époque des fêtes de fin d’année.

Bien que l’Etat a eu cette initiative de lever le couvre-feu, il faut d’abord savoir que le Congolais s’est habitué avec le couvre-feu, vous allez même remarquer que l’ambiance n’est pas comme on le voulait. Il y a non seulement la crise sanitaire, mais aussi la crise financière qui secoue le pays.

Rien ne semble indiquer que ces allègements sont le début d’un retour à la vie normale en République du Congo, car le pays est encore loin de l’objectif des 30 % de couverture vaccinale fixé par le gouvernement.