Communiqué des Assises Nationales du Congo

0
337




Les Assises Nationales du Congo, plate-forme associative, ont tenu le samedi 22 février 2020 la première assemblée générale de la nouvelle mandature inaugurée en août 2019.

Différents points inscrits à l’ordre du jour ont donné lieu à des échanges constructifs :

  la situation politique dans la diaspora congolaise et au pays,

 le plan d’actions et son financement,

 les divers.

Dans les conclusions de leurs échanges sur la situation politique dans la diaspora et au pays, les participants à l’Assemblée générale, ont, à l’unanimité, pris la décision suivante : présenter et défendre le général Jean-Marie Michel MOKOKO comme symbole de la lutte contre la dictature de Dénis SASSOU NGUESSO et de son système.

Les Assises Nationales du Congo sont une plate-forme indépendante. En décidant d’adopter le prisonnier politique Jean-Marie Michel MOKOKO, comme figure emblématique de la lutte contre la dictature au Congo, l’Assemblée générale a exprimé l’engagement des patriotes et démocrates sincères dans la poursuite du combat pour la liberté.

Dans le même esprit, l’Assemblée générale a apporté son soutien aux compatriotes de la diaspora qui, pendant leur séjour légitime au Congo, ou dans leur pays de résidence, sont victimes de la répression de la part des sbires du pouvoir de Brazzaville. En cela tout particulièrement, l’Assemblée Générale a dénoncé les attaques répétées contre le Président de l’association « L’Amicale des Indignés du 242 », Monsieur Lévy Roland NITOU et le général Ferdinand MBAOU, membre des Assises Nationales du Congo.

L’assemblée générale a également salué la mémoire de Maître Aloïse MOUDILENO MASSENGO, chantre de la résistance à la tyrannie, décédé le 6 janvier 2020 à Nancy (France).

En définitive, il a été convenu de mener avec plus d’efficience toutes les actions visant la fin du système tyrannique actuel au Congo.

——————————————————————————-

Fait à Paris, le samedi 22 février 2020

Pour l’Assemblée générale,

Le Secrétaire chargé des stratégies de communication, porte-parole,

Djess Dia Moungouansi

Lire le COMMUNIQUE ICI

3550e536