Bouya évoque la construction d’un tramway à Brazzaville, Sassou le traite de fou

0
2914




Au milieu des aveugles, le borne est roi, un adage que Jean Jacques Bouya a toujours voulu mettre en pratique. Se considérant comme le Haussman de l’Alima, ce personnage est le seul qui croit à ses réalisations. Au cours d’une rencontre, il aurait été traité de fou par son oncle Sassou Nguesso, quand, il lui a soumis l’idée de la construction d’un tramway à Brazzaville.

«  Avec quelle électricité vas- tu faire circuler ton fameux tramway? Tika liboma Jean Jacques » lui aurait coupé court Sassou Nguesso. Un aveu du chef de l’État à l’aventure du barrage d’Imboulou, incapable de répondre aux besoins énergétiques de la capitale Brazzaville.




L’ex SNE a annoncé des délestages allant jusqu’à 45 jours dans les deux grandes villes du pays. Les mauvais choix dans les investissements ont conduit Jean jacques Bouya à de nombreux bricolages sur toute l’étendue du territoire national. Des aéroports surfacturés, inachevés, des stades inutilisés, des routes bâclées…

Même la prestigieuse université Denis Sassou Nguesso à Kintélé s’est avérée un fiasco malgré les milliards injectés. L’idée d’un tramway n’a pas séduit le chef de l’État, lequel, cette fois ci, a enfin fait preuve de pragmatisme.




Un tramway circule avec de l’électricité, hors le Congo est connu pour être un pays des délestages. Un projet que Bouya se devrait de garder et remettre sur la table s’il n’est pas viré entre temps.