Bientôt la réhabilitation du site de l’Union africaine des postes et télécommunications

0
1200

 L’ancien site de l’Union africaine des postes et télécommunications (Uapt) sera bientôt réhabilité pour y ériger un incubateur, en vue de l’éclosion des startups et de valoriser ce patrimoine historique, a dit le ministre en charge de l’Economie numérique, M. Léon Juste Ibombo, le 4 novembre à Brazzaville.

Il a donné cette information lors de la visite dudit site, qui va abriter le Centre africain de recherche en intelligence artificielle (Caria) et le chantier du Data center. Ce centre sera hébergé dans ce site, avec tous les services connexes pour le développement des startups, cela dans le but de mettre en place tout l’écosystème susceptible de favoriser l’éclosion des startups dans le pays.

Dans ce site, il est prévu la construction d’un bâtiment à cinq étages, ouvert vers l’extérieur, avec la concrétisation d’une crèche pour faciliter l’inclusion des femmes, afin de leur permettre de garder leurs enfants dans de bonnes conditions et à proximité de leur lieu de travail. Il y aura également un lieu de restauration pour donner la possibilité à l’ensemble de la population de s’y restaurer, de côtoyer les jeunes entrepreneurs et pour inciter les investisseurs à investir dans ces startups.

A cet effet, le ministre en charge de l’économie numérique a déclaré que « nous allons réhabiliter le site, nous sommes en train de finaliser tous les documents nécessaires pour la levée de fonds qui vont permettre sa mise en valeur ». 

Visite du chantier de Data center

Concernant le Data center, M. Ibombo a indiqué que cette visite leur a permis de s’assurer du déroulement des travaux de construction de cette infrastructure, où les données stratégiques de l’Etat seront stockées. A ce sujet, il a souligné que la souveraineté numérique exige que les données de l’Etat ne soient pas hébergées ailleurs.

 « La société Sumec nous a rassurés qu’il n’y a pas de difficultés majeures et que le chantier est exécuté à environ 15%. D’ici la fin du premier trimestre de l’année 2024, on verra l’ossature de cette infrastructure », a-t-il fait savoir. 

De son côté, le Président directeur général de la société Phone contrôle, M. Fethi Madani, a signifié que ce centre va devenir un lieu de vie au quotidien. Il sera ouvert aux populations et aux jeunes, mais également aux entrepreneurs. Il sera un élément essentiel de l’inclusion féminine, qui va permettre de montrer la voie pour inclure les femmes dans l’entreprenariat et faciliter cette inclusion au quotidien.

Par ailleurs, il a soutenu qu’à ce jour, le Congo est devenu le porte-drapeau de l’environnement en Afrique, ce qui nécessite l’intégration de cette composante dans l’Adn du projet. Cela va se faire dans le traitement des eaux, le respect des bâtiments et l’efficience énergétique de l’ensemble des infrastructures que l’on va construire avec la vision du pays et à l’image de l’excellence que l’on souhaite mettre en place dans le site.

En outre, il a fait savoir que le Data center est un élément essentiel. « Sans infrastructures de support, on ne peut pas construire la digitalisation du pays ». A son avis, ces infrastructures de support sont des éléments qui ne sont pas visibles à la population. Il s’agit, notamment, de la fibre optique et la couverture réseau.

«Le Data center est un projet d’infrastructure stratégique. Sans lui, le reste ne peut pas voir le jour», a conclu M. Fethi Madani.

(ACI/Nadège Makoubama)