Bacongo : les habitants prédisent la mort d’Isidore Mvouba et ne s’étonnent pas de sa facilité à trahir les Laris

0
2322

A Bacongo en général, la proclamation de la victoire de Vadim Mvouba, fils Ukrainien d’Isidore Mvouba ne passe pas et continue à faire grincer les dents des habitants qui se sentent abuser par celui qu’ils ont toujours considéré comme un traître infiltré du clan Sassou. « Mvouba a encore chié sur nous en croyant être plus puissant, mais il oublie juste que tout se paie ici bas et que le karma existe » confie un vieux Lari qui se joint à toutes les voix qui prédisent le décès du président du parlement.

Habitué à trahir ses propres frères, Isidore Mvouba vient de commettre son énième forfait e, faisant nommer son fils Ukrainien comme député de Bacongo 2 en opposition honteuse avec les résultats des urnes qui l’ont totalement rejetés. Le peuple Lari voit en cette nomination une autre humiliation des Mbochis qui se sont servi une fois de plus d’un fils du Pool pour leur besogne.

A Bacongo, les Lari n’oublient pas que Mvouba a contribué activement à tous les génocides Mbochis. Un fils du Pool qui utilise juste ce département à ses fins politico financières. Aussi influent qu’il est dans le système Sassou, Isidore Mvouba est toujours incapable de bitumer la route qui mène dans son village Kindamba. Les sages Lari, n’oublient pas que Mvouba a détourné les milliards débloqués pour le construction de l’aéroport de Kindamba dans le cadre de la municipalisation accélérée du Pool, ainsi que d’autres projets.

Aujourd’hui imposé son fils à Bacongo dans l’unique but de servir le clan Sassou est un autre affront de Mvouba que personne n’est prêt à pardonner. Rappelons que les vrais résultats donnaient perdant Vadim Mvouba dans tous les bureaux de vote de Bacongo bien qu’il a été déclaré vainqueur par le pouvoir. « Il lui reste peu d’années de vie, croyez-nous » concluent les habitants abusés de Bacongo.