Arsène Oko, 26 ans, lieutenant à la GR et propriétaire de 12 villas à Brazzaville

0
1914

La réussite au Congo n’est plus au bout des connaissances intellectuelles ou manuelles, mais à la malice de mettre ses mains dans les caisses de l’État de façon direct ou indirect. Arsène Oko, un jeune militaire de 26 ans rattaché à la Garde Républicaine et dont les parents ne sont que des simples fonctionnaires est propriétaire de 12 villas à Brazzaville outre ses quatre véhicules de luxe personnels et ses trois bus.

Pour les uns, Arsène Oko serait un franc-maçonnerie ayant un serpent qui vomit de l’argent, pour les autres, un jeune qui sait ce qu’il veut. Mais en réalité, le jeune militaire n’est qu’un voleur qui a su profiter de tous les tuyaux dans l’administration qui pille les caisses de l’État.

Dans un pays normal, il est impossible qu’un simple militaire possède une telle fortune sans que le haut commandement militaire ou les services de renseignements ne l’interpellent. Mais, on est au Congo où la culture du vol a été mise en avant par ceux-là qui devraient la combattre.

Le jeune militaire ne se cache même plus et se vante partout de ses biens et sa fortune. Chaque matin, des personnes démunies se pointent devant son portail soumettre leurs problèmes. Le plus surprenant est de voir certains officiers plus gradés que lui solliciter son assistance sociale.

A ses amis qui reviennent d’Europe et en vacances à Brazzaville, Arsène Oko prend du plaisir à les faire visiter ses 12 villas dont 7 sont des R+1. « Il faut savoir s’en sortir dans ce pays » dit-il toujours.

Au moins, on peut reconnaître à ce jeune militaire de ne pas avoir investit comme la majorité des voleurs de la république dans l’oisiveté. Son projet immédiat est la mise en place d’une ONG pour aider les pauvres. Ainsi va le Congo !