Ancien danseur d’Ekongo, Ya Adou Danga aurait des faux diplômes

0
1641

C’est le bruit qui court en off dans certains milieux du pouvoir excédés de l’incompétence du Dg de l’E2C, Jean Bruno Adou Danga. C’est la raison de la pérennisation des délestages au Congo du fait d’avoir à la tête de la société d’électricité un ancien danseur de musique traditionnelle ayant trafiqué ses diplômes.

L’acharnement de Florent Ntsiba sur le député de Lekana Ghyslain Galibali est entrain d’ouvrir la boite de pandore de tous les faux diplômés qui dirigent le pays et qui sont à la tête de plusieurs entreprises par accointances familiales et ethnos-régionalistes.

On apprend encore en sourdine que le directeur général de la société d’énergie du Congo, Jean Bruno Adou Danga serait détenteur des faux diplômes qui lui auraient permis de se glisser dans l’administration étatique.

Excédés par son incompétence qui ternit l’image du pouvoir de Sassou Nguesso, lequel a promis en vain depuis plus de 20 ans de mettre terme aux délestages. Aucun Congolais ne parle en bien de Jean Bruno Adou Danga en dehors des flatteurs. Des milliers des des foyers ont perdu leurs appareils électro-ménagers à cause la mauvaise gestion de cet ancien danseur d’Ekongo qui jouit de la totale confiance de Sassou Nguesso rien que pour ce fait.

Dernièrement, le directeur du barrage de Moukoukoulou a affirmé livrer de l’électricité à E2C et ignorait les raisons des délestages qui ne devraient pas avoir lieu. Denis Sassou Nguesso depuis son retour au pouvoir s’active à placer à la tête des sociétés des personnes n’ayant pas qualification juste pour les récompenser. Le pays est considéré comme un gâteau. Le butin de guerre.

Avec ses faux diplômes en poche, Adou Danga prouve à la tête d’E2C de quoi est-il capable alors que son milieu naturel est la musique traditionnelle Mbochis où il excelle dans la danse.