A BZV et PN, les populations jugent plus efficaces les pousse pousse qu’Averda d’Omar Jr Bongo Ondimba

0
1639

On ne le dira jamais assez que l’insalubrité dans les deux principales villes du Congo est le reflet de la gestion des gouvernants. L’attribution de la responsabilité du ramassage d’ordures ménagères de façon illégale à Averda du petit-fils de Denis Sassou Nguesso trébuche encore sur leur incompétence. A Brazzaville et Pointe-Noire, les populations jugent plus efficaces les solutions rudimentaires que les camions de la dite société. Elles font recours aux pousse-pousse pour leurs ordures ménagères.

Quand dans un pays les populations font plus confiance aux véhicules rudimentaires dans la collecte de leurs ordures ménagères qu’aux poubelles de la société Averda, c’est que quelque chose cloche.

Ayant en charge le ramassage des ordures ménagères dans les villes de Brazzaville et Pointe-Noire, Averda se distingue par un manque de sérieux inquiétant. Ces employés qui cumulent des impayés de salaire ne font plus la ronde de ces villes pour ramasser des poubelles.

Le spectacle qu’offrent ces deux villes avec des immondices dans chaque coin de rue est indigne bien que cela ne dérange aucunement leurs autorités municipales. On parle d’un sérieux problème de respect des engagements entre les mairies et Averda.

Lassées de cohabiter avec des immondices, les habitants de ces deux grandes villes se voient obligés de se confier aux ramasseurs d’ordures rudimentaires opérant avec des Pousse-Pousse. Chaque parcelle par exemple verse un montant convenu par le pousse pousseur qui fait la ronde chaque jour faire le travail attribué pourtant par les municipalités à Averda.