65 élèves promus à l’Ecole internationale chinoise au Congo

0
330

Les meilleurs élèves de l’Ecole internationale chinoise au titre de l’année scolaire 2021-2022 ont été récompensés au cours d’une cérémonie organisée dans la grande salle de conférence du Palais des Congrès à Brazzaville.

La directrice de cette école, Esther Wilfriede Nanitelamio, a expliqué que cet établissement comprend des cycles préscolaire, primaire et secondaire (sixième en cinquième). L’école internationale chinoise de Brazzaville fonctionne en conformité avec le système éducatif congolais, a-t-elle ajouté.

Avec la mondialisation, l’idéal, pense Esther Wilfriede Nanitelamio, serait que l’enfant puisse se défendre en connaissant quelque chose de la Chine. La particularité de cette école se situe plus au niveau de la langue chinoise. « Nous avons notre enseignement en tant que Congolais auquel nous adjoignons la langue chinoise dès la maternelle, l’anglais et l’informatique à partir du CE1. C’est la particularité de cette école qui fonctionne en partenariat avec l’ambassade de Chine. Il y a aussi l’art. Même si l’enfant a une activité, il peut monter une autre activité personnelle à travers ce qu’il a appris ici », a indiqué Wilfride Nanitelamio. « Cette année-ci, nous n’avons que la classe de quatrième, ensuite nous allons ouvrir celle de troisième, puis la seconde. Nous utilisons le programme congolais, à cela s’ajoute la langue chinoise qu’on apprend aux enfants. Après le baccalauréat, les premiers étudiants de cette école se rendront en Chine », a fait savoir la directrice.

Esther Wilfriede Nanitelamio a félicité les élèves qui ont été brillants tout en les exhortant à travailler dans le même dynamisme afin d’atteindre les mêmes résultats l’année prochaine.

Avant la proclamation et remise des prix, les élèves ont égayé les parents par les chants, le théâtre, la danse et l’exposition. A l’issue de la proclamation des résultats, dix-huit enfants ont changé de cycle. Ils sont partis du préscolaire (P3) pour le CP. «Cette école m’a permis d’apprendre le chinois et autres matières », a confié l’élève Joelle Andrée Komo, passant en classe de 4e.

Notons que cette école a été inaugurée le 27 septembre 2019 par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, de l’époque, Anatole Collinet Makosso, en présence de l’attaché culturel près l’ambassade de Chine au Congo, Yang Tong.

En Chine, il existe depuis plusieurs années une école consulaire congolaise. Les responsables de cet établissement ont travaillé avec les cadres de l’Institut national de recherche et d’actions pédagogiques dans le cadre des enseignements relatifs au programme dispensé dans cette école.