Tribalisme à Nkayi : le mario d’Etoka paie ses employés nordistes et laisse les sudistes 10 mois impayés

0
2544

Le plus grand défaut des nouveaux riches Mbochis est celui de croire qu’avec l’argent très mal acquis on peut faire des affaires qui prospèrent. Dieu n’aime pas l’injustice et confond tous les voleurs de la république qui font faillite dans tout ce qu’ils entreprennent. Willy Etoka, aveuglé par l’argent volé s’est lancé dans le rachat de certaines entreprises dont Huilka, située à Kayes près de Nkayi. Les employés de cette société réclament 10 mois d’impayés à celui qui se dit le plus riche du Congo.

Il est rare d’apprendre que les travailleurs de Dangoté ont scellé le portail de la société pour réclamer ne fut ce que deux mois de salaire impayé. Voilà un vrai homme d’affaires qui met du sérieux dans son business dont les fonds ne proviennent pas du vol des deniers publics.

Mais au Congo, tous les membres du clan au pouvoir qui sont dans les affaires n’arrivent même pas à payer leurs propres employés et se vantent d’être riches ! C’est le cas du mario Willy Etoka qui pratique même le tribalisme dans la paie de ses employés.

A Kayes, les employés sudistes sont à 10 mois sans salaire, tandis que ceux du nord ramenés expressément de Brazzaville n’ont aucun retard de salaire et constituent le lot d’incompétents de la société avec un rendement très nul.

Dans un pays qui importe de l’huile végétale, Eco-Oil aurait pu s’imposer et dominer le marché national, mais il n’en est pas le cas et les produits sortis de cette usine de Kayes sont invisibles dans les grandes villes du pays. En un mot, Willy Etoka n’a pas le sens des affaires et ne peut aller loin sans le vol.

A Paris, on l’a vu remettre une enveloppe de 10000 euros à la chroniqueuse Grâce Mbizy et bien avant des véhicules aux artistes musiciens des deux rives, mais incapable de payer les salaires de ses employés.

Constitués en comité, les employés ont bloqués les sorties de l’usine dans le but de voir leurs doléances trouvées satisfaction. On a vu comment l’un des frères incompétents et inhumains du milliardaire mario a foncé avec son véhicule sur les employés. Non seulement, on ne les paye pas, on refuse de dialoguer en employant la violence.