Sorell Vlada Gambou, le voleur faible du gang qui a pillé 5 milliards au Trésor Public

0
1045

Au delà de la sanction administrative infligée au chef de service virements au trésor, d’autres têtes vont-elles tomber?

Le directeur général du trésor, Albert Ngondo, s’est fendu d’une note de service par laquelle il suspend Sorell Vlada Gambou, de ses fonctions de chef de service virements. Le sanctionné a récemment séjourné à la CID(ex dgst), dans le cadre de cette affaire dite de détournement des sommes liées aux expropriations s’élevant à des milliards de fcfa. Une machine à siphonner les sous qui aurait fonctionné sur plusieurs années.

Selon nos informations,la sanction administrative vise à l’envoyer à la direction des ressources humaines du ministère des finances et de l’économie, avec, probablement, comme instructions de le mettre à la disposition du ministère de la Fonction publique.

Ses comptes bancaires, dont le montant en millions de fcfa ne nous a pas été révélé- des centaines de millions de fcfa selon les spéculations d’une source proche du dossier?- auraient fait l’objet d’une saisie à titre conservatoire.

Le chef de service virements, Sorell Vlada Gambou, pouvait-il agir seul sans l’onction de certaines complicités hiérarchiques internes voire externes? Qui aurait exfiltré le conseiller financier d’un puissant ministre d’Etat, cité dans le cadre cette affaire?Par quelle astuce Gambou faisait-il signer des ordres de virements au directeur général du Trésor sans le feu vert du directeur de la dépense, du premier fondé de pouvoirs…?

Pourquoi la responsabilité administrative de ses chefs hiérarchiques n’est-elle pas engagée ? Même en l’absence d’un manuel de procédures administratives au très , quelle pourrait être la responsabilité administrative,

du directeur des Titres et valeurs, Dongou Armel dit Zidane; du troisième fondé de pouvoirs, Honoré Yandouma; du deuxième fondé de pouvoirs, Lema André( les 2 fondés ont été admis à faire valoir leurs droits à la retraite depuis 6 ans), de l’Agent comptable à la CCA, Synthia Kamba, présentée par des langues revêches comme  » la nièce du directeur du Trésor »? Vrai ou faux?

Sorell Vlada Gambou acceptera t-il d’être jeté en pâture tout seul?

Des questions et encore des questions qui donnent un goût d’inachevé dans la lutte contre la corruption et le détournement de deniers publics au Congo. Les réponses sont dans les questions. Il se dit des choses horribles qui donnent des crises d’urticaire. Toute vérité n’est pas bonne à dire. Je m’arrête là et garde le reste pour moi- même.

A.Ndongo, journaliste économique et financier