Prédilection de Youlou: les fous et leurs enfants ont pris le contrôle de l’assemblée nationale pour diriger le Congo

0
1112

Le tout premier président de la république du Congo, l’Abbé Fulbert Youlou l’avait déjà prédit après sa destitution, que le pays sera dirigé par des fous que le peuple applaudira. Cette prédilection s’est malheureusement concrétisée avec la présence frauduleuse des fous et leurs enfants à l’assemblée nationale qui sera encore dirigé par un autre fou originaire de Kindamba au nom de Isidore Mvouba. Le dernier et moins âgé de ces fous est le rejeton du fou Firmin Ayessa au nom de Claude ( 35 ans ).

La désacralisation du parlement congolais est total avec la nomination massive d’une élite des fous et idiots qui n’auront pour mission que de valider la folie de leurs parents fous aussi.Des comportements qui prouvent à quel point le devenir du Congo est le dernier de leurs soucis sinon bien leur propre avenir.

Aucun parent responsable ne confie la gestion de ses biens et l’héritage de sa famille à un enfant irresponsable qui va tout compromettre. Mais pourtant c’est bien le cas avec le régime actuel qui estime que le Congo est leur bien privé qu’il ne peut en aucun cas laissé aux mains des autres congolais qui ne sont pas de leur clan.

Le parlement est le symbole d’une république où les parlementaires votent des lois en faveur des populations et contrôlent l’action du gouvernement. Mais celui du Congo est devenu la caisse de résonance du régime qui a pris soin d’y envoyer les moins compétents de leurs enfants et proches qui se distinguent par une soumission aveugle.

Où peut aller un pays qui est dirigé par une bande de fous ? Nul part si ce n’est dans un trou et c’est le cas du Congo qui a encore du mal à décoller malgré toutes ses richesses naturelles et sa faible population. Ces fous qui dirigent ce pays n’ont aucune vision de futur et tous les projets qu’ils bâtissent sont à la hauteur de leur intelligence.

Depuis son lieu de repos, Fulbert Youlou qui est loin d’être un fou est sans doute triste de voir sa prophétie se réaliser et surtout de constater que même l’armée qui devrait être républicaine est devenue le gardien des fous depuis que d’autres fous la dirigent.