Pourquoi les cadavres des francs-maçons ne vont jamais dans leurs temples mais dans les églises catholiques?

0
3491

La présence de la dépouille mortelle du grand franc-maçon Aimé Parfait Martin Coussoud Mavoungou dans une église pour une messe de requiem avant son inhumation pousse nombreux à de demander sur l’utilité d’adhérer à la secte maçonnique si au finish ce n’est pas dans un temple qu’on cherche le dernier pardon de Dieu. Toutes les dépouilles des francs-maçons Congolais transitent toujours dans une église catholique avant leur mise sous terre.

De son vivant, l’ancien ministre Coussoud Mavoungou s’est toujours distingué comme un grand franc-maçon et n’a presque jamais mis pieds dans une église les dimanches. On le soupçonne d’ailleurs d’avoir sacrifié plusieurs jeunes Yombé en faveur de la Grande Loge du Congo dont il était membre influent.

Mais après l’oubli de sa dépouille mortelle à Roissy Charles Degaulle qui a fait jazzer ses détracteurs, c’est finalement lors d’une messe dans une église catholique que sa famille a tenté d’obtenir le pardon divin pour un homme qui a fait tant du mal pendant son existence en s’associant au diable.

Ces gens-là le plus souvent aux derniers jours de leur existence, reconnaissent enfin l’importance de Dieu et leurs proches refusent de célébrer les messes de requiem dans les temples maçonniques. Il serait mieux qu’ils s’en rendent compte de leur vivant et évitent de faire du mal par les sacrifices humains.