Plusieurs prophéties disent que Sassou sera veuf bientôt et vivra un veuvage très difficile

0
2001

Âgée de 84 ans pour de vrai, la première dame du Congo, Antoinette Sassou Nguesso serait sur le point d’accorder à son époux le statut de veuf selon plusieurs prophéties livrées dans les églises. On y ajoute aussi que le veuvage de Denis Sassou Nguesso sera très difficile au vu des liens mystiques qui le lient à son épouse.

Généralement au Congo la proportion est favorable aux femmes qui enterrent leurs époux contrairement aux multiples prophéties reçues par certaines églises qui annoncent le veuvage du chef de l’État Denis Sassou Nguesso dont l’épouse décéderait avant lui. Par crainte des représailles ces églises préfèrent ne pas s’exposer.

Le couple présidentiel passe actuellement des vacances de rêve en Turquie qui sont peut-être les dernières à en croire les prophéties livrées discrètement dans plusieurs églises du pays. Des prophéties qui prévoient aussi un veuvage rude pour le chef de l’État qui devrait selon la volonté divine payer pour tous ses péchés ici bas avant de s’en aller. On parle de plusieurs maladies qui troubleraient sa tranquillité.

Mère Antou qui a toujours regretté de ne jamais pu avoir un enfant avec Denis Sassou Nguesso vivrait-elle ses derniers jours sur terre ? En tout cas sa disparition ne pourra affectée que sa famille et ceux qui se retrouvent financièrement derrière elle et non ces millions de congolais victimes de sa cupidité et celle de son époux.

Après avoir trahi son fiancé Diawara, Antoinette Sassou Nguesso n’a pas réellement contribuer à faire avancer le pays aux côté de son épouse. Bien au contraire, elle a utilisé les finances publiques pour se constituer un grand patrimoine ainsi que sa famille. Rien de qui trouve une femme trouve le bonheur ne peut être valable avec elle.

Malade et sous traitement quotidien, Antoinette Sassou Nguesso n’a survécu à ce jour que grâce à l’argent que le pays décaisse pour ses soins dans les meilleurs hôpitaux d’Europe. Mais la volonté divine ne se trompe jamais et on ne peut s’en échapper et à se référer aux révélations des hommes de Dieu, le salut du péché se rapproche de la première dame.