P/Noire : A 19 ans, il gagne 800000 frs au CongoBet et se met à draguer toutes les mamans de son quartier

0
1958

Quand l’argent prend l’ascendance sur un humain, on ne peut que déplorer les dégâts causés. Les Ouest-Africains ont toujours estimé que ceux d’Afrique centrale éprouvent d’énormes difficultés à contrôler le pouvoir de l’argent. Généralement dès qu’un congolais a un peu les moyens financiers, il devient arrogant envers les siens et prend des aires d’un dictateur. C’est le cas de ce garçon de 19 ans de la Base à Pointe-Noire qui s’est mis à draguer les mamans de son secteur après avoir gagné 800.000frs au CongoBet.

A l’heure que le pays traverse une crise financière sévère, la corruption se développe à tous les niveaux de la société. Des filles mineures n’hésitent plus à sortir avec des hommes adultes, des femmes mariées deviennent infidèles et ce sont les nantis qui se frottent les mains.

L’espoir d’une société se reposant sur les jeux de hasard, un jeune congolais, âgé de 19 ans qui passait sa vie dans les lieux de pari sportifs a vu sa mise être récompensée par un gain de 800.000frs.

Encore sous le toit des parents, il n’a pas pensé à renforcer le commerce de sa mère ou investir dans une autre activité lucrative.Le meilleur investissement dont il a jugé utile est le sexe des femmes mariées de son secteur.

Convaincu que l’argent fait fléchir certaines femmes actuellement, le jeune nouveau riche de 19 ans, a commencé à faire des propositions indécentes aux mamans avant que la nouvelle ne remonte sur ses parents.

Attristée par le comportement de son fils, la maman a dû s’humilier pour présenter des excuses aux époux de ses femmes mariées décidés à en découdre avec le jeune dragueur. « Que l’argent ne te domine pas et te pousse à faire des bêtises » lui a conseillé le chef du quartier.