Noël au Congo : les salaires n’ont pas été payés grâce à la volonté de Sassou Nguesso

0
1761
Bien que le couvre -feu a été levé pour la journée du 24 décembre, les Congolais n’ont pas traîné dehors par manque d’argent. Grâce à la bonne volonté de l’Empereur Denis Sassou Nguesso, les salaires des fonctionnaires n’ont pas été payés et impossible sans argent de faire la fête.
En levant le couvre feu le 24 décembre, Sassou Nguesso s’est juste moqué des Congolais qui ont cru en profiter. Une grosse blague en provenance d’Oyo ! En réalité, le pouvoir savait que sans argent, une autre forme de couvre-feu restait en vigueur et personne n’allait traîner dehors.
Le plus grand exploit de ce régime a toujours été la paie des salaires des fonctionnaires dans les délais et on peut constater comment ses propagandistes envahissent les réseaux sociaux pour s’en vanter.
A ce jour 25 décembre, les fonctionnaires Congolais qui font vivre l’économie de marché et subsistance n’ont pas encore perçu leurs salaires et les conséquences sont là. Pour une première fois qu’ils ont été exemptés de couvre-feu, les Congolais devraient en réalité en profiter et passer des heures dans les débits de boisson.
Mais c’était sans connaître le félin de Sassou Nguesso. Il a ravi aux populations par sa main gauche ce qu’il leur a donné par la main droite. On vous enlève le couvre-feu et on vous prive d’argent.
99 % des enfants Congolais n’ont pas eu de jouets et du coup passent la nativité sous silence grâce à l’unique volonté du chef de l’État Denis Sassou Nguesso. Dans les quartiers, on ne ressent aucune ambiance de fête et tout le monde maudit le jour que Sassou est revenu au pouvoir.