Liste définitive des candidats à l’élection présidentielle 2021

0
1068

Ils sont huit au total à avoir déposé leur dossier de candidature pour la présidentielle de mars 2021. Avant la confirmation de l’acceptation de leur candidature par le Conseil constitutionnel, découvrez la liste des prétendants.

Mathias Dzon 

Né à Ingouélé en 1947, Mathias Dzon, banquier puis homme politique, est un ancien ministre des Finances entre 1997 et 2002 sous la présidence de Denis Sassou-Nguesso et député de Gamboma de 1992 à 2002. En 2006, il rejoint les rangs de l’opposition, en fondant l’Union patriotique pour le renouveau national (UPRN) et prend la tête de l’Alliance pour la république et la démocratie (ARD). Trois ans après, il se présente à la présidentielle de 2009 qu’il va boycotter à mi-chemin et perdre avec 2,3 % des voix. Absent de l’élection de 2016 qu’il décide à nouveau de boycotter afin d’en dénoncer les conditions d’organisation, Mathias Dzon assure pour 2021 qu’il ira jusqu’au bout. Il souhaite une fois élu sortir le Congo de l’impasse économique dans laquelle il se trouve, dit-il.

Joseph Kignoumbi Kia Mboungou 

Né à Pointe-Noire le 10 octobre 1952, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou se présente comme étant le candidat de la jeunesse. Le président du parti la « Chaîne » est coutumier des scrutins électoraux dans notre pays. Arrivé deuxième aux élections présidentielles de 2002 avec 2,76% des voix et 7,54% en 2009, il aura perdu du terrain lors de la dernière présidentielle en 2016, se plaçant au dernier rang. Joseph Kignoumbi Kia Mboungou se rattrape alors aux élections législatives, il siège à l’Assemblée Nationale en tant que député de Sibiti District, il est également le deuxième secrétaire de la chambre basse du parlement.

Brice Parfait Kolelas

Né le 6 août 1959 à Brazzaville, Brice Parfait Kolelas est un économiste, agent municipal de la mairie de Brazzaville à la retraite. Il a occupé la fonction de ministre de la Pêche entre 2009 et 2015 sous la présidence de Denis Sassou-Nguesso, et a représenté la circonscription électorale de Kinkala à l’Assemblée Nationale de 2009 à 2017. Son projet de société le « Plan Parfait  Pour le Redressement du Congo » (PPRC) s’appuie sur la décentralisation intégrale, un concept qui envisage une subdivision du Congo en quatre provinces autonomes. 

Dave Mafoula 

Dave Mafoula ou le candidat de l’audace, est un conseiller politique et leader du mouvement citoyen Nouvel’R. Candidat malheureux lors des législatives de 2017, dans la circonscription de Loukolela, il brigue pour la première fois la magistrature suprême. Sa candidature a été annoncée le 7 juillet 2020, il déclarait alors fermement « Je veux prendre mes responsabilités d’homme politique, mu par le devoir sacré de rendre à mon pays tout ce qu’il m’a donné ». Son projet de société, “le contrat présidentiel«  propose le primat de l’économie sur la politique. Début janvier, il a lancé un projet de financement participatif de sa candidature. Dave Mafoula est également président du parti “les souverainistes”.

Nganguia Engambé Anguios,  

Ancien inspecteur des douanes, Nganguia Engambé Anguios a à son actif plus de 30 années passées au sein de  l’administration publique. Désormais homme d’affaires et homme politique, celui qui se présente comme un politicien avant-gardiste a été désigné candidat du Parti pour l’action de la République Mâ (PAR), à l’issue de primaires organisées par le parti. Ce sera la troisième fois consécutive qu’il sera candidat à l’élection présidentielle après les échecs de 2009 et 2016. Nganguia Engambé Anguios promet, s’il est élu, de faire de l’éducation nationale, la santé publique, l’agriculture, l’électrification du Congo, la sécurité publique, les transports, la justice équitable, l’environnement et les technologies de l’information et la lutte contre les anti-valeurs ses chevaux de bataille.

Denis Sassou Nguesso 

Né en 1943 à Edou, dans le département de la cuvette, le chef de l’Etat sortant, candidat à sa propre succession, Denis Sassou Nguesso est président de la République du Congo de 1979 à 1992, puis de 1997 à nos jours. Sa candidature sollicitée pendant plusieurs mois par les partis de la majorité présidentielle n’aura été confirmée que le 23 janvier dernier lors de son passage à Kibangou dans le département du Niari.  La “Paix” son leitmotiv, constitue le socle de sa conception de la marche du Congo vers le développement. « Ensemble nous participerons dans la paix pour poursuivre la marche vers le développement » a-t-il lancé lors de l’annonce de sa candidature.

Ngouari Mboussi Joseph, 

Le Président du Mouvement national de libération du Congo (MNLC), candidat de la Convention des partis républicains (Copar) lors du dernier scrutin sera une nouvelle fois candidat à l’élection présidentielle de mars 2021. Après une première expérience malheureuse en 2016, la candidature du député de Mouyondzi est la surprise de cette élection. Très peu de communication autour du projet du candidat n’a filtré jusque là, l’homme politique se réserve sans doute pour l’ouverture officielle de la campagne. 

Albert Oniangué 

Né le 15 octobre 1954 à Boundji-Atsé dans le département de la Cuvette, Albert Oniangué, est un ancien Enfant de troupe (AET) et officier supérieur de l’armée congolaise. Entre 1978 à 1992, il a été successivement aide de camp des présidents Joachim Yhombi-Opango puis Denis Sassou-Nguesso. Pasteur de l’Église évangélique du Congo, son projet de société qui s’adosse sur des principes religieux,  privilégiera le rétablissement de l’ordre moral et en mettant en place un  « nouveau contrat social » fondé sur la justice et l’équité, mais aussi sur la confiance entre un « Etat responsable » et un peuple déterminé à la reconstruction d’une grande nation.