L’économie congolaise tributaire de la rente pétrolière

0
596

Le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso a relevé le 28 novembre à Brazzaville que, le pétrole constituait la principale ressource, d’approvisionnement en ressources financières du pays. 

 « Même si notre pays ne doit guère miser tout son avenir sur uniquement ce produit appelé à s’épuiser. Le Congo ne doit perpétuellement en subir ni le dictat, ni les incertitudes liées aux fluctuations erratiques des cours mondiaux », a indiqué Denis Sassou N’Guesso lors de son message sur l’Etat de la nation couplée aux 65 ans de la proclamation de la République.

Au regard de la contribution non moins essentielle de la rente pétrolière pour le fonctionnement du pays, le Chef de l’Etat a préconisé d’entreprendre des actions fortes en faveur, de l’augmentation de la production ; de la valorisation du potentiel gazier ; du renforcement du secteur aval pétrolier, dans le dessein de soutenir les politiques sociales qui concourent à l’amélioration des services sociaux de base et au bien-être des populations.

« En clair, l’augmentation de la production pétrolière, la valorisation du potentiel gazier, le renforcement du secteur aval pétrolier sont autant d’atouts qui confortent notre optimisme », a-t-il souligné.

Parlant des chantiers dans le secteur des hydrocarbures, il a épinglé la signature de l’accord commercial de vente et d’achat du gaz naturel liquéfié entre les partenaires de l’association Marine XII, en présence des autorités congolaises, également la fin des travaux de construction de la barge de liquéfaction du gaz naturel et celle de stockage du gaz naturel, l’élaboration en cours et l’application du code gazier devraient permettre d’avancer, avec assurance, sur ces différents chantiers.

 Pour une production capable d’atteindre 3 millions de tonnes métriques par an, la pose, en mai 2023 à Pointe-Noire, de la première pierre du centre de liquéfaction présage de l’amélioration de la disponibilité en gaz naturel pour le pays, a dit Denis Sassou N’Guesso devant le Parlement réuni en congrès.

Le Chef de l’Eta a fait savoir que le Protocole d’accord, signé récemment entre le Congo et la société ENI Congo, porte sur la commercialisation du gaz naturel liquéfié. Il nous faut aussi lever quelques points bloquants, tel l’approvisionnement en gaz naturel et en pétrole brut, afin de se préparer à l’implantation de la raffinerie « Atlantic Pétrochimie », montée en Chine et prête à être transférée au Congo, a-t-il dit.