La situation de l’électricité et l’eau préoccupe les sénateurs

0
893

Le président du Sénat Pierre Ngolo a évoqué la situation l’électricité et l’eau qui constitue un véritable sujet de préoccupation. C’était ce jeudi 1er février 2024, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des travaux de la 2ème Session Ordinaire Administrative de la 4ème législature du Sénat à Brazzaville.

La cérémonie d’ouverture des travaux de la 2ème Session ordinaire (administrative) de la quatrième législature du Sénat a eu lieu, le jeudi 1er février 2024 à l’Hémicycle du Sénat sous la conduite de son président Pierre Ngolo.

Dans son allocution, le président du Sénat est revenu sur les problèmes devenus récurrents et qui préoccupent et affectent considérablement la quiétude des habitants de notre pays dont les coupures intempestives d’électricité et la pénurie d’eau.

« L’électricité et l’eau constituent de nos jours un véritable sujet de préoccupation, les coupures régulières, avec les multiples soucis qu’elles génèrent ont atteint un niveau qui appelle un suivi des organes de contrôle », a-t-il signifié.

Il a par ailleurs condamner la perpétuation d’actes d’incivisme et de délinquance en milieu urbain, singulièrement avec des phénomènes du genre “Boom à l’étranger”.

« Le Congo, pris pour cas d’école qui a réussi l’exploit après une période trouble de restaurer par lui-même la paix ne peut pas aujourd’hui laisser se développer, perdurer une atmosphère de psychose » a indiqué le président du Sénat.

Pour conclure, Pierre Ngolo a invité chacun à jouer son rôle à faire que la République du Congo demeure ce havre de paix où restent inaliénables les libertés d’entreprendre, de parler et de circuler en toute sécurité.