Israël autorise la régularisation de 4 000 Palestiniens

0
302

Israël a annoncé ce mardi 19 octobre la régularisation du statut de 4 000 Palestiniens… En d’autres termes, il s’agit de Palestiniens résidant en Cisjordanie occupée, qui ne sont pas enregistrés dans le registre de la population palestinienne, et qui n’ont pas de carte d’identité. Les Israéliens se félicitent et évoquent « un geste civil humanitaire » selon les mots du ministre de la Défense Benny Gantz. Les Palestiniens n’y voient pas un réel soulagement et parlent plutôt de la fin d’une absurdité, car ce type de régularisation ne devrait pas prendre autant d’années.

« 4.000 personnes ont obtenu leur droit à la citoyenneté et recevront une carte d’identité palestinienne », annonçait sur Twitter Hussein al Sheikh, responsable des Affaires civiles au sein de l’Autorité palestinienne. 

C’est surtout la première fois depuis 2009 que les Israéliens font ce type de régularisation… alors que selon des accords passés entre Israël et l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), l’État hébreu aurait dû approuver ces regroupements familiaux chaque année, et pas une fois tous les dix ans. 

Cela montre surtout à quel point l’Autorité palestinienne n’a aucun pouvoir sur l’enregistrement du registre de sa propre population… La régulation des Palestiniens reste entièrement sous le contrôle des Israéliens, ces derniers décident ainsi qui peut ou non obtenir une carte d’identité palestinienne. 

Selon des médias régionaux, pas moins de 35 000 Palestiniens, leurs maris, leurs femmes ou leurs enfants, qu’ils se trouvent en Cisjordanie occupée ou à Gaza, vivent sans papiers d’identité, ne pouvant pas se rendre à l’étranger ni même voyager entre des villes palestiniennes, par peur d’une arrestation. Ils attendent donc impatiemment près de leurs téléphones, si leurs noms seront ou non dans la liste.