France: des lobbyings français payés en millions pour des rencontres entre affairistes et la délégation de Collinet

0
711

Qui a engagé un cabinet de lobbying parisien pour tenter de marchander des rencontres avec les milieux d’affaires français et les officiels congolais invités, gratuitement, par le Medef? Quel est le montant qui aurait été engagé pour ce travail de lobbying inutile?

Des entreprises présentées comme futurs partenaires du Congo sont-elles des premiums cotées en bourse? Des questions sans réponses que nous avons posées aux officiels congolais en séjour à Paris. « La mission n’est pas terminée », essaye de justifier une autorité congolaise que nous avons contactée. Une chose est cependant sûre : les invitations adressées aux autorités congolaises par le Medef ont été annulées in-extremis pour, semblerait -il, « pratiques peu conformes à l’esprit du Medef », croit savoir une bonne source qui a requis l’anonymat.

Quel gâchis! Conséquence, les officiels congolais, pourtant invités par les autorités françaises et le Medef, en sont réduites à des rencontres à minima à Paris. Est-ce, peut-être, la raison pour laquelle les ministres congolais ont été quasi invisibles aux universités d’été du Medef à Paris Longchamps ? Seul le déplacement de Rigobert Roger Andely a permis de rassurer le locataire de Bercy sur les prochains soins à apporter à la signature du Congo.

Faut-il noter que Patrick Achi, le premier ministre ivoirien a eu livrer une communication devant un parterre d’hommes d’affaires de qualité. Nous y reviendrons avec plus détails, avec espoir que des questions posées aux autorités congolaises, qui ont effectué le déplacement de Paris, trouveront leurs réponses.

Alphonse Ndongo