Emmanuel Macron, ce jeune homosexuel qui manipule des vieux présidents africains

0
1779

L’image de la présence des diplomates européens à la dernière rencontre des dirigeants de la CEDEAO à Abuja au Nigeria a indigné l’opinion africaine qui veut se débarrasser enfin du paternalisme occidental. Le plus triste était de voir le président Ivoirien Alassane Ouattara en bon laquais, affirmer au cours d’un point de presse à Abidjan que les décisions prises relevaient exclusivement de la CEDEAO. Mais tout le monde sait que c’est depuis la France que cette organisation économique reçoit des ordres d’Emmanuel Macron, un jeune homosexuel qui manipule des vieux présidents africains dont nombreux sont musulmans.

Tout a commencé avec la crise au Mali où les sanctions de la CEDEAO décrétées étaient annoncée à l’avance par Paris. Bamako a tenu bon et aujourd’hui, la France a capitulé après le départ de ses militaires du sol malien.

Le même scenario s’est reproduit au Burkina Faso après l’arrivée au pouvoir du jeune capitaine Ibrahim Traoré qui a suivi le chemin tracé par le Mali. Ces deux pays sont devenus de facto des ennemis de l’Élysée, soupçonnée d’alimenter le terrorisme au Sahel.

Le 26 juillet dernier, les militaires Nigériens renversaient Mohamed Bazoum, un autre laquais de la France. Emmanuel Macron, ne supportant pas perdre le Niger qui fournit 30 % de son Uranium à la France et l’UE, a fait pression à la CEDEAO pour une réaction rapide. Des sanctions inhumaines ont été prises contre le Niger avec la menace d’une intervention armée pour rétablir le président déchu.

L’opinion africaine a vu comment la ministre des affaires étrangères de la France soutenait cette idée d’une intervention militaire promettant même un appui logistique à cette force de la CEDEAO. Dans les médias français, on peut remarquer comment les journalistes oubliés l’Ukraine pour le Niger. A les entendre, le Niger serait une propriété de la France qu’il faille coûte que coûte sauvegarder.

Emmanuel Macron a même tenu un conseil de défense le lendemain du coup d’État à Niamey, pensant peut-être que ce pays était la Martinique. Mais si la France se comporte ainsi en Afrique, c’est grâce à ses relais sur place qui sont dans les palais présidentiels.

Emmanuel Macron, la quarantaine révolue, manipule des sexagénaires, septuagénaires et quinquagénaires africains en leur imposant une politique à suivre. La plus grande déception est le président Tinubu, qui ne fait pas respecter ce grand pays qu’est le Nigeria. L’Afrique sait déjà que Macky Sall, Alassane Ouattara, Patrice Talon, Umbalo Sissoko ne sont que des laquais de la France et disposés à livrer leurs pays aux blancs.