Echoué comme ministre, Hellot Mampouya revient pour les états généraux de l’éducation

0
748

Il compte faire ce qu’il n’a pas pu réaliser en deux ans en tant que ministre !Hellot Mantson Mampouya qui aurait pu être nommé ministre dans le gouvernement Makosso, mais débarqué à la dernière ministre, revient quand même en tant que Haut commissaire à l’organisation des états-généraux de l’éducation.

l a été ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire, chargé de l’Alphabétisation. Il revient après quasiment cinq ans de traversée du désert. C’est sous lui que le BAC de juin 2015 a été annulé à cause de fraudes massives et totales. Envoyé, deux mois après, aux Postes et Télécom, il a été remplacé par Anatole Collinet Makosso qui va organiser un nouveau BAC.

Quelque 2 milliards de francs CFA pour cette nouvelle opération. La fraude avait déjà envahi l’école à tous les niveaux. C’est le cas des fuites dites « bébés Lili », connu dans ces années 2014-2015.Hellot Mampouya a géré les deux années de la gratuité de l’enseignement. Mais, pendant cette période, les parents d’élèves ont continué de payer et de construire des écoles.

Voulant moderniser les conditions d’études, le ministre Mampouya avait commandé des tables-bancs en France! Jusqu’à longtemps après son départ du ministère, ces meubles en pièces trainaient toujours dans les établissements scolaires comme le lycée Victor Auganieur ou au port de Pointe-Noire. Aujourd’hui, il revient pour organiser la réflexion en vue de la réforme.

Nooon! Avant d’être nommé ministre, il devrait commencer par organiser les états généraux, puis être nommé ministre pour le voir porter les objectifs de son forum. Mais là, c’est gâté. On ne peut pas faire des réformes avec des gens qui ont échoué dans le secteur. C’est aussi un échec! Pourquoi doit-on espérer des résultats nouveaux avec les mêmes personnes et les mêmes formules? Congo!

@Arsène SEVERIN