Deux conseillers de la présidence virés pour avoir conseillé Sassou d’arrêter avec le Tsoko

0
2248

Certaines personnes fussent-elles des responsables ne sont pas réceptives aux conseils quand-bien même elles engagent et rétribuent d’autres pour jouer le rôle de conseillers. C’est le cas du président de la république du Congo, Denis Sassou Nguesso qui vient de donner son accord au limogeage des deux de ses conseillers qui lui ont conseillé de mettre fin à son goût pour le décapement de la peau (Tsoko ). Lui et son entourage n’ont pas apprécié ce précieux conseil perçu comme un reproche au grand chef qui en serait exempt.

Ils auraient dû se taire comme le fait tout le monde autour de Denis Sassou Nguesso, vénéré comme un Roi par son clan. Deux conseillers à la présidence de la république viennent de faire les frais de leur sincérité et professionnalisme.Eux qui ont vécu longtemps en Occident ne pouvaient comprendre que tout un chef d’État ne soit pas un modèle pour la race noire.

Dans leur rapport, ils ont conseillé au chef de l’État de veiller à son image et de ne pas être sujet de moquerie des africains pour son goût pour le Tsoko. Dans un marigot rempli des flatteurs et opportunistes, ce rapport a sonné comme une grande insulte au chef grâce à qui toute une bande vit au lait et au miel.

Convoqués dans le bureau du dircab Florent Ntsiba, les deux conseillers se sont vu notifier leur licenciement pour faute très grave. Ils ont échappé à l’emprisonnement grâce à leur appartenance à l’ethnie Mbochis et surtout proximité à Lucien Ebata.

Il est évident pour l’entourage de Denis Sassou Nguesso, se décaper la peau à 80 ans est une chose normale.