Congo: plusieurs délinquants fugitifs européens et arabes ont trouvé refuge dans ce pays

0
1699

Interpol est à la trousse de plusieurs délinquants européens et arabes en cavale au Congo et en Afrique. La plupart d’entre eux vivent sous des fausses identités et passent inaperçus dans un pays où les forces de l’ordre se concentrent sur les opposants politiques. Parmi ces délinquants figurent en bonne place ceux qui ont profité d’une permission carcerale pour s’échapper.

Des repris de justice européens et arabes qui vivent en toute quiétude au Congo où ils possèdent des commerces, unités de production etc. D’autres sont employés tout simplement. Une note interne d’Interpol signale que plus d’une centaine des sujets arabes recherchés par la justice après avoir commis des crimes parfois de terrorisme ont trouvé refuge au Congo sous de fausses identités.

La police Libanaise est sur leurs traces en complicité avec les services d’Interpol. L’un de ses délinquants ayant commis plusieurs viols sur mineures a été signalé à Pointe-Noire où il travaillerait dans la restauration.

Antonio Di Satia, un délinquant Italien ayant assassiné son épouse et son amant se serait aussi réfugié au Congo après avoir traîné un moment en Angola. On soupçonne qu’il vit dans ce pays avec une identité sud-américaine.

L’Afrique est devenue l’endroit idéale de réfute pour de nombreux délinquants après que les pays d’Amérique du Sud et Centrale se sont mis à les traquer. La corruption et les peu de moyens dont disposent les polices d’Afrique jouent beaucoup en leur faveur.