A Ponton, les Vilis disent enfin leur vérité à Sassou et Antou sur la dégradation de la ville

0
2620

Denis Sassou Nguesso a été reçu comme une pop stars à son arrivée à l’aéroport de Pointe-Noire. Les autorités locales ont menacé de représailles les citoyens qui refuseraient de se pointer le long de la petite avenue menant à l’aéroport. En réalité, sans contrainte, peu des congolais sont disposés à aller perdre leur temps dans un aéroport ou au bord d’une avenue pour faire plaisir à leur bourreau. Dans un état de délabrement total, la ville de Pointe-Noire qui supporte l’économie nationale a été au centre des échanges entre Sassou et quelques notables Vilis qui ont eu enfin le courage de lui cracher la vérité. Pour eux, le pouvoir n’aime pas Pointe-Noire qu’il utilise juste pour soutirer de l’argent.

La veille de son arrivée dans la ville, les engins de la mairie étaient encore visibles sur les voies entrain de boucher quelques trous (bambissa). Toutes les routes de Pointe-Noire sont dans un état pitoyable et l’on se demande à quoi dire d’elle pétrolière.

Fatigués des vaines promesses du pouvoir, les notables qui ont été reçus par le couple présidentiel ont enfin eu le courage de leur dire tout haut ce que pensent tous les ponténégrins. Il a été reproché à Antoinette Sassou Nguesso de négliger sa propre ville, elle qui dort et se réveille près du chef de l’État.

L’un des notables a fait savoir au chef de l’État qu’il est totalement trompé par ses collaborateurs et les autorités locales qui évitent de lui faire vivre la dégradation des routes. Denis Sassou Nguesso a aussi appris que les nids de poule de la route de la frontière ont été bouchés à la va vite la veille de son arrivée et que dans quelques jours, tout redeviendra comme avant sans émouvoir la mairie de Pointe-Noire.

Il a été aussi reproché au couple présidentiel avoir promis la mise en service du Grand marché avant les élections et que depuis rien n’indique qu’il sera livré avant 2025.« Le pétrole vient d’ici, mais Pointe-Noire et le Kouilou n’en profitent pas ! Et nous sommes devenus un sujet de moquerie de tout le monde!» a fait savoir un autre Notable.

Tous les maux qui minent le Kouilou et Pointe-Noire ont été enfin étalés par les notables qui se disent abuser des promesses des autorités. Le temps est résolu où les Vilis s’agenouillaient devant Denis Sassou Nguesso de peur des représailles. Avec le temps, le Kouilou se rend compte de la haine du pouvoir qui se sucre de son pétrole. Le cas de l’exploitation sauvage de l’or au Bas-Kouilou et dans le Mayombe par la fille de Pierre Oba et d’autres enfants des caciques du pouvoir a été dénoncé au couple présidentiel.

Dans sa conclusion, un notable a fait savoir au couple présidentiel que rien de servait pour eux de parler du barrage de Sounda dont la promesse de sa construction par Sassou date de Mars 2016.