Vendeur illégal des grillades en France, il joue le boss au Congo et on lui balance sa photo

0
2296

Même quand ils ont quitté à 30 ans, certains Congolais aiment se le jouer lors de leur retour au pays, surtout quand ils obtiennent la nationalité française. L’un d’eux, arrivé à ses 28 ans a été humilié par les jeunes de son quartier à Brazzaville lors de son retour quatre ans plus tard. Il a voulu jouer au boss et vantard et on lui a sorti de son métier en France. Il est vendeur ambulant et illégal des grillades ( coupé-coupé )

Avant qu’il ne quitte le Congo pour la France, P T exerçait comme maçon dans divers chantiers dans Brazzaville, ce qui lui a permis d’économiser les sous l’ayant permis de débourser près de 3 millions dans un circuit de voyage à l’ambassade d’Italie. Une fois en Europe, il a rejoint la France où il a eu un enfant avec une Togolaise possédant la nationalité française.

P T a estimé qu’il était temps pour lui de faire son premier retour et n’a pas lésé sur les moyens de torture du quartier propres aux ressortissants de certaines zones de Brazzaville. Comme tout bon parvenu, le parisien s’est tout de suite cru supérieurs à tout son quartier.

Hébergé dans une auberge dans les environs du marché Commission, P T qui recevait la visite de ses amis et connaissances d’enfance, ne ratait jamais l’occasion de glisser un commentaire dégradant en faisant un cadeau. Partout où il passait, il ne cessait de jouer au boss.

Un comportement qui a commencé à agacer le quartier au point des personnes ont décidé de scruter au fond sa vie. Les nouvelles technologies aidant, recours a été sollicité à son entourage en France qui ont livré sa vie sur un plateau en Or.

Tout son statut de parisien ( le P ) a été mis à terre avec le partage massif de ses photos comme vendeur ambulant et illégal des grillades en France. Une honte pour P T qui s’est vu contraint de quitter Bacongo pour Moungali.