Turquie : un Congolais ayant vendu la maison de son défunt frère et chassé les orphelins escroqué par les passeurs

0
3387




Il a profité de la mort de son frère pour vendre ses biens et mettre dehors les orphelins et la veuve avant de se rendre en Turquie dans l’espoir de rejoindre la Grèce. Les passeurs Camerounais censés lui faciliter la tâche se sont évanouis dans la nature avec tout son argent. Déboussolé, il est logé chez une Ivoirienne.




Au Congo, il y a encore de ses gens qui attendent avec impatience la mort d’un parent pour s’accaparer de ses biens et déshériter les orphelins.Le plus souvent, ils usent de la sorcellerie pour effrayer les orphelins et assouvir leurs désirs.

Delphin M , un ressortissant Congolais approchant la trentaine, contrairement aux autres a célébré la mort de son frère aîné, cadre dans le secteur pétrolier à Pointe-Noire. En complicité avec d’autres membres de la famille, il a mis à la porte les orphelins et la veuve le même jour des obsèques.




Quelques semaines plus tard, il s’envolait pour la Turquie après avoir vendu un bien immobilier. Son souci était de rejoindre la France, où certains amis l’attendaient. En Turquie, les migrants africains, rejoignent l’île Grecque de Lesbos moyennant une somme de 600 à 800 euros.




De Lesbos, le migrant se procure des documents européens pour rejoindre l’espace Schengen. Il faut en minimum, 3000 euros pour réaliser ce rêve. Delphin M qui est arrivé en Turquie les poches pleines grâce à la vente des biens de son défunt frère est tombé dans les mains des passeurs escrocs Camerounais qui ont profité de se naïveté.

Victime d’une escroquerie, il se retrouve sans rien et vit grâce à la bonne volonté d’une Ivoirienne qui l’héberge. Conscient de ses actes maléfiques envers ses neveux orphelins au Congo, il s’est confessé et a imploré leur pardon.