Trop de mosquées à Brazzaville, le Congo est trop tolérant

0
1303
Brazzaville, Congo - March 6, 2013: people outside a mosque in the east part of Poto-Poto district

Avec le mauvais usage des mosquées à des fins de captation et radicalisation, le ministère de l’intérieur devrait être un peu plus regardant avant de concéder des autorisations pour leur implantation au Congo.

Le Congo est un État laïc certes, mais les origines Bantou de sa population victime d’une forte christianisation pendant la colonisation ne justifie en rien par exemple, l’implantation à Brazzaville de la plus grande mosquée d’Afrique Centrale.

La laïcité a été introduite dans la constitution dans afin d’éviter la domination de l’un des courants de la région chrétienne (Catholique, Protestante, Salutiste, etc) dont se réclame 98% de la population. Ici donc, il n’a été nullement question de faire une place à l’islam, une religion bien étrangère aux autochtones qui ont basculé de l’Animisme au Christianisme

Le Qatar qui finance et pilote ce projet de construction de la plus grande mosquée d’Afrique Centrale est accusée même par certains pays musulmans de financer des groupes intégristes qui font du terrorisme leur feuille de route. L’Egypte par exemple est en froid avec cet Émirat, ainsi que bien d’autres pays…. Y’a-t-il plusieurs églises au Qatar ?

« N’exigez pas chez les autres ce que vous avez du mal à accepter chez vous », c’est par cette phrase que les autorités qui concèdent des permis de construction des mosquées aux musulmans installés à Brazzaville auraient dû répondre à leur sollicitude. Dans les pays musulmans il n’est autorisé aux chrétiens qu’une seule église.

Dans les pays arabes et à majorité musulmane d’Afrique, il est rare de trouver plus d’une église dans leurs capitales. Car par leur intolérance, l’arabe surtout n’aime pas voir le chrétien adorer Jésus Christ sur leur territoire. L’islamisation du chrétien est permise et même encouragée, alors que christianiser un musulman est passible d’une forte peine, pouvant même être celle de lapidation.

En Irak, tous les jours les chrétiens sont victimes des attentats même dans les églises de la part des musulmans juste par intolérance. Pour l’arabe musulman, toute personne qui ne pense pas comme lui est son ennemi, et ne doit pas vivre.

Une seule critique à Mahomet et ce sont les manifestations et menaces de leur part, alors que le chrétien ne perd pas son temps à s’en prendre à eux quand ils méconnaissent Jésus Christ comme fils de Dieu.

Dans certains pays Africains aux populations majoritairement musulmanes cet esprit des arabes heureusement n’existe pas, du fait de leur caractère Africain qui prône la tolérance, et la solidarité. Donc les chrétiens et les musulmans se côtoient sans incident.

L’ironie est de voir ces arabes intégristes qui insultent et maudissent à longueur de journées les occidentaux et condamnent les habitudes chrétiennes soient les mêmes esclaves en privé des alcools européens, ainsi qu’à toutes ses technologies occidentales. Les bouteilles de Coca Cola n’ont-elles pas été retrouvées chez Ben Laden ?

Au Liban, par exemple dans des zones musulmanes, il est impossible, vraiment très impossible de voir un Noir Chrétien traîner avec une libanaise musulmane. En osant le faire, le noir sera retrouvé mort égorgé dans les heures qui suivent sans que cela n’attriste personne. Ici au Congo, le même Libanais qui tuerait le Congolais au Liban pour trainer avec une Libanaise s’affiche avec des Congolaises en toute quiétude.

Des témoignages rapportent que presque tous les Libanais qui emploient des Congolaises exigent d’elles des passes droits sexuels au risque de licenciement. Et si par malheur la Congolaise cède au chantage sexuel, elle devient un objet sexuel des Libanais qui organisent des partouzes avec elle.

Solange, qui travaillait dans une pâtisserie des Libanais nous a confié que quand un Libanais te ramène chez lui et si tu l’entends parler en arabe au téléphone, c’est qu’il demande à ses amis de le rejoindre pour une partouze.

En Égypte après l’intervention musclée de l’armée contre les frères musulmans pro Morsi qui campaient dans différents points de la ville, les églises ont fait les frais des représailles de ces intégristes.

Pourtant l’armée qui a lancé l’assaut est dirigée essentiellement par les musulmans, et en rien c’était une affaire des chrétiens. Mais ç’aurait été les chrétiens qui avaient attaqué des mosquées la colère de ces aveugles et fanatiques musulmans aurait été incontrôlable

Voilà ces arabes et musulmans qui brillent par une intolérance aggravée envers les chrétiens chez eux qui se permettent d’implanter des mosquées à Brazzaville. Brazzaville a-t-elle besoin de toutes ses mosquées ? Ce n’est pas du tout, le problème des Brazzavillois si le nombre des musulmans s’accroît.

Le Congo est certes un pays laïc, mais ce n’est pas une raison pour être aussi large avec ces musulmans qui sont des véritables bombes à retardement. Autour de ses mosquées, le plus souvent se développe un business mafieux, avec les aveugles qui se font guider par les mineurs dont la provenance n’est pas connue.

Le Congo qui a signé la charte de la protection des mineurs devrait enquêter sur la présence de tous ses mineurs qui servent d’esclaves à tous ces majeurs aveugles qui se cachent dans les mosquées. Non seulement, ces enfants les guident dans leur mendicité, mais ils servent aussi d’objets sexuels la nuit à ces aveugles. Un trafic d’enfants opéré au su et vu de tous sans le moindre remord.

La mosquée Yoka Bernard à Ouenzé est l’objet des plaintes des riverains qui chaque 4h du matin doivent se voir couper le sommeil par le bruit ennuyeux de l’appel à la prière. Acte impossible et scandaleux par une église dans un pays musulman. En outre, tous les résidus de cette mosquée sont drainés dans les caniveaux ouverts de la chaussée, dégageant une odeur insupportable pour les Congolais, mais supportable pour les musulmans.

Rien qu’à Poto Poto, on compte plus de 5 mosquées, à Ouenze, on dénombre presque le même chiffre. Tous les arrondissements possèdent des mosquées alors que dans les capitales des pays musulmans les chrétiens n’ont droit qu’à une seule église.

Au grand marché de Pointe Noire, rien que dans ce petit périmètre, on peut compter plus de trois mosquées. Devrions-nous toujours être tolérants et continuer à alimenter le Congo Zoba ?

La menace Boko Haram

La secte islamo terroriste nigériane qui vient de faire allégeance à l’état islamique doit être un motif suffisant pour tous les gouvernements de ne plus montre de souplesse envers certains musulmans qui se servent de cette noble religion à d’autres fins.

Les agissements atroces de Boko Haram n’ont rien à voir avec le vrai Islam, mais vu que les membres qui forment majoritairement ces groupes terroristes sont captés dans des mosquées devrait alerter plus d’un et surveiller de près ces lieux.

Il est connu de tous que plusieurs Imams encouragent les fidèles à se radicaliser afin de perpétrer des actes de représailles contre ceux qui selon eux sont les ennemis du Prophète. La barbarie de la secte Boko Haram est un élément préjudiciable pour les musulmans qui du coup sont catalogués, et vus par certains comme des barbares intolérants.

Le Mali, le Nigeria, le Cameroun, le Niger, la RCA, le Kenya, la Somalie, le Tchad subissent aujourd’hui la folie des islamistes, et l’implantation de cette grande mosquée d’Afrique Centrale à Brazzaville peut être une source de nuisance.

L’Angola n’a-t-il pas appliqué des restrictions aux musulmans sur son sol ? L’homme prudent étant celui qui voit le mal de loin. Et le mal aujourd’hui s’appelle « Jihad » relayé par Boko Haram, Mujao et autres.