Son coop de la CNSS démantelé et dans la ruine, Ambendet Nguesso tente d’extorquer 200 millions aux Libanais

0
2675

Qui peut expliquer comment une personne qui percevait pendant près de deux ans la somme de 200 millions par mois puisse se retrouver subitement dans la ruine ? C’est ce qui se passe avec les membres du clan de l’Alima dès que le robinet est fermé. Ils vivent du jour au jour et n’ont pas de projets d’investissement. Gildas Ambendet Nguesso est passé de demi dieu au mpiakeur après le démantèlement de son réseau de vol à la CNSS. Il s’est retourné vers les sujets Libanais et Ouestafs.

De retour de la France où il s’est réfugié après le scandale de la CNSS, Gildas Ambendet Nguesso, ce voleur récidiviste protégé par son oncle Denis Sassou Nguesso, traverse des moments difficiles. A Pointe-Noire, où il a séjourné dernièrement, les Libanais ont failli tomber dans son arnaque.

Se prévalant de son statut du neveu du chef de l’État, Gildas Ambendet Nguesso a garanti aux Libanais la sortie du port sans aucun paiement de leur cargaison. Une enveloppe de 200 millions de cfa leur a été exigé au lieu de plus de 400 à payer légalement aux services des douanes et portuaires.

C’est lors d’une rencontre fortuite avec un responsable du port au café Torino de Pointe-Noire que l’un des Libanais apprendra que le chef de l’État aurait instruit à la direction du port de ne plus se laisser snober par ses enfants et neveux sur les questions des douanes et frais portuaires.

Depuis la nomination de Anatole Collinet Makosso à la primature, Denis Sassou Nguesso a opté pour la restauration de l’autorité de l’État et la fin des pots-de- vins dans les régies financières. Plus question de voir les rejetons de Sassou se pavaner au port de Pointe-Noire parrainer certaines cargaisons. Les Libanais ont finalement refusé de verser la somme convenue de 200 millions à Gildas Ambendet Nguesso, qui avait déjà promis à ses proches de Pointe-Noire le farotage.

Gildas Ambendet Nguesso serait dans la ruine selon ses proches d’où la réduction de son train de vie. « C’est normal qu’il se retrouve dans la galère, c’est un analphabète qui a été surpris par l’argent et n’a pas pu se contenir » lâche l’un de ses proches.