Selon la Mbappé de Sassou Arlette Soudan, sa collègue Destinée Doukaga n’est qu’une Mokongo qui ne pèse rien devant elle

Non seulement elle est indécente et en faute pour avoir empêché une passation de service dans les règles, la ministre Arlette Nonault Soudan fait aussi preuve de son arrogance débile dans cette affaire qui l’oppose non à sa collègue Doukaga, mais à tout le ministère du tourisme et loisirs et aux valeurs républicaines. On comprend mieux pourquoi la majorité des voleurs de l’Alima sont devenus des vantard et orgueilleux quand-bien même leur richesse est issue du vol. Les voleurs des quartiers pourtant usent de la discrétion et en aucun cas peuvent se permettre de hausser le ton.

C’est ce qu’est devenu le Congo, un pays ou le civisme et les bonnes valeurs ont fait place à la sauvagerie importée du bord de l’Alima. Un pays où des voleurs bien reconnus se passent pour des saints, se font appeler « demi dieu » et deviennent des philanthropes. En un mot le vol a été légalisé pour eux et continue d’être diabolisé pour ceux de la cité.

Après avoir été muté du ministère du tourisme à celui de l’environnement, Arlette Nonault Soudan vient de montrer aux yeux de tous sa facette cachée de parvenue en emportant tout du ministère et en refusant de procéder à une passation de service républicaine. Même le bus acheté avec le budget du ministère de tourisme et garé à l’hôtel Pefaco Maya Maya l’a suivi à l’environnement. En un mot, les biens du ministère du tourisme étaient siens.

Que peut-on attendre d’une nièce qui écarte les jambes à son propre oncle?

La réalité a toujours prouvé que toute nièce qui couche avec son oncle devient impolie et se croit tout permis , manquant même du respect à la femme de ce dernier et à ses enfants. C’est le cas de la ministre de l’environnement qui a été interdite par Mère Antou de mettre ses pieds à toutes les résidences du couple présidentiel.

A l’instar de la majorité des membres bornés du clan de l’Alima qui croient que le pouvoir du Congo est leur bien privé, Arlette Nonault Soudan qui a gaffé dans le conflit qui l’oppose au ministère du tourisme n’a pas usé de l’humilité, mais plutôt de l’arrogance. Une voleuse orgueilleuse !

Selon des sources proches de madame Soudan officielle, sa collègue Destinée Hermella Doukaga ne pèse rien devant elle et ne serait qu’une pauvre Mokongo. Ce pouvoir est le leur et jamais elle pourra se rabaisser devant un sudiste. Ayant eu vent de la note plaintive de sa collègue sur les réseaux sociaux appelant à l’arbitrage du premier ministre Collinet Makosso, Arlette Soudan aurait lâché que le Vili ne peut rien faire contre elle.

Dans sa première déclaration à la presse suite à sa nomination, Collinet Makosso avait insisté sur la restauration de l’autorité de l’État. Cet épisode entre les deux ministres est un baptême de feu pour lui afin de faire taire les voix qui le sous estime.

Traiter Destinée Doukaga de pauvre Mokongo et ne vivre que du pétrole des Bakongo est d’une idiotie et indécence propre qu’aux parvenus de l’Alima ayant pris ce pays en otage. Ce clan oublie que les hommes passent et que le Congo restera bien unit.