Religion : Le conseil synodal de l’EEC adopte plusieurs délibérations

0
1271




Le conseil synodal de l’Eglise évangélique du Congo (Eec) réuni en session ordinaire du 4 au 8 novembre dernier à Brazzaville, a adopté plusieurs délibérations et recommandations en vue de donner un nouvel élan au fonctionnement  de cette église secouée par une crise depuis quelques mois.




Ces délibérations et recommandations seront portées devant le synode qui se réunit du 11 au 15 novembre en session ordinaire élective en la paroisse évangélique de Makélékélé, dans le premier arrondissement de la capitale congolaise, sous la direction du vice-président de l’Eec, le pasteur Guy Locko-Elenga.

Parmi les délibérations adoptées figurent celles portant sur l’élaboration d’une stratégie de la politique sociale de l’église, de la relance du jumelage entre les paroisses, les consistoires ruraux et les champs d’évangélisation et missions, le diagnostic du département de l’enseignement protestant suite à une gestion opaque et désobéissance répétée.

 D’autres délibérations sont axées sur l’acte de rétrocession de l’école conventionnée d’Ewo dans le département de la Cuvette-ouest au ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, l’élaboration des programmes des enseignements dans les paroisses.

Celles portant sur la mise en place d’une commission devant préciser le statut juridique du Centre des ressources de la paroisse des Plateaux (CRP), définissant les critères d’admission dans les institutions de formation de l’Eec et sur la mise en place d’une commission de réflexion sur le niveau de formation à l’institut de formation théologique de Ngouédi et à l’UPB, font aussi parties de ces décisions prises au cours de cette session.




Les conseillers ont pris aussi des délibérations portant annulation de tous les actes pris par l’ancien président de l’Eec sur la révocation des activités synodales. Ils ont infligé un blâme au consistoire de Nkayi dans la Bouenza et un avertissement à celui de Dolisie dans le Niari pour leur esprit partisan, tribalisme et outrage aux autorités du conseil. Ils ont aussi pris une délibération exigeant la comparution du président Mounkala au synode ordinaire.

Ils ont aussi réhabilité dans leurs fonctions certains ecclésiastiques mis sous discipline à titre conservatoire. Il s’agit des pasteurs, Joseph Viadoc Akiana, Gislain Patrick Kolas-Makaya, Cyr Bissingou et Elenga Aurélien. Ces derniers avant d’être affectés dans les différentes paroisses, sont astreints à un accompagnement par la commission des ministères avant leurs affectations.




Toutefois, ayant constaté les absences répétées et injustifiées aux activités de l’Eec, la désinvolture dont a fait montre le président de l’Eec Edouard Mounkala, afin d’arrêter les activités du conseil synodal, les conseillers synodaux ont proposé au synode la révocation de ce dernier de l’Eec et sa traduction devant les juridictions nationales compétentes pour gestion opaque des finances de l’église, le trafic d’influence et abus d’autorité.

Les conseillers synodaux ont regretté et dénoncé l’irruption au lieu où se déroulait les travaux du conseil d’un huissier de justice accompagné de quatre éléments de la force publique à la requête du président Mounkala pour disperser la tenue des activités du Conseil.

(avec ACI/AMB)