Que cache la visite secrète de deux généraux de Sassou chez le pasteur Ntumi

0
5668




Selon des sources concordantes, deux généraux très proches de Denis Sassou Nguesso auraient séjourné discrètement dans le département du Pool, où ils auraient eu des entretiens avec le révérend Pasteur Ntumi. Quel scénario le duo Sassou-Ntumi reverseraient-ils encore aux congolais à l’approche de la présidentielle de 2021 ? Le régime réactive le tryptique « manipulation, complot, violences » pour tenter de conserver le pouvoir.




Isolé du monde civilisé, financièrement asphyxié, conscients que les conditions d’une élection présidentielle transparente et apaisée ne sont pas réunies et du bilan catastrophique de Sassou Nguesso, certains de leur défaite inéluctable à la prochaine élection présidentielle; très réticent à l’ouverture d’un dialogue politique inclusif apaisé car traumatisé par la conférence nationale, le système Sassou est dans la panique et l’impasse.

C’est dans ce contexte que les apprentis sorciers veulent à nouveau réchauffer les vielles recettes de diversion et de déstabilisation organisée en simulant une pseudo attaque des Ninjas à Mayama dans le Pool Département martyr de Sassou Nguesso après avoir échoué d’allumer le feu dans la Likouala.

« Nous lançons un appel à la vigilance de toutes les missions diplomatiques au Congo et plus particulièrement celle de la France pays qui fait l’objet d’un chantage digne de la pire mafia, à travers le renouvellement du Terminal de Djéno à Total ». Déclare un opposant au régime de Brazzaville ayant eu vent de cette rencontre.




C’est dans le territoire Hangala frontalier à la Bouenza que cette rencontre aurait eu lieu entre le pasteur Ntumi en personne et les émissaires de Mpila. Bien que le fond de la rencontre n’a pas fuité, il est à craindre que ces deux là préparent un coup qui viendrait porter un coup fatal à l’espoir renaissant dans le Pool.

Le pasteur Ntumi est ce rebelle déclaré du pouvoir de Brazzaville qui n’a jamais pu mettre la main sur lui, malgré la militarisation à outrance du pays. Après la présidentielle de mars 2016, Sassou Nguesso avait simulé une attaque des partisans de Ntumi dans les quartiers Sud de la capitale afin de détourner l’opinion nationale et internationale sur la fraude électorale.




L’instabilité avait refait surface dans ce département devenu le champ de bataille préféré du pouvoir de Sassou. Malgré l’impressionnant déploiement de l’armée, le pasteur Ntumi reste introuvable. Mais, il n’est plus un secret pour personne que le duo Sassou-Ntumi se moquent des Congolais.

Plusieurs témoignages, tant du coté des Ninjas, comme des militaires, affirment que c’est le pouvoir qui fourniraient Ntumi en armes et vivres pour maintenir ce chaos.