Quand Sassou a baisé la femme de Florent Ntsiba à domicile et l’a viré du PCT

0
3052

Cela fait plus de 30ans que le nom de Florent Ntsiba revient dans tous les gouvernements du Congo, depuis qu’il s’est auto nommé ministre pour la première fois. A ce jour, il est directeur du cabinet de Sassou Nguesso, son bourreau sexuel d’antan qui l’exclu du PCT après avoir baisé sa femme dans son propre lit. Sassou n’avait pas aimé que Ntsiba boude et le menace.

Né à Lekana dans la région des Plateaux, Florent Ntsiba qui s’engage dans les forces armées Congolaises est directeur du cabinet de Denis Sassou Nguesso alors ministre de la défense entre 1975 et 1997.A la mort de Marien Ngouabi, on lui confie la mission d’annoncer à la télé la composition des membres du comité militaire du parti (C M P) dont il ne fait pas partie.

A la surprise générale, Florent Ntsiba s’auto nomme détriment d’un autre officier. Cet acte audacieux lui attire la sympathie du président actuel du Congo avec lequel, il continue de faire chemin malgré un bilan mitigé à la tête des ministères qu’il aura occupés ou occupe toujours.

Dans les années 80, après être monté en puissance dans l’armée et le PCT, il tombe en disgrâce au PCT où officiellement, il est exclu pour faiblesse idéologique. Mais en réalité, il est suspendu sous fausses accusations des pratiques fétichistes contre le chef de l’État. Florent Ntsiba « fétichait » contre Sassou après l’avoir surpris avec sa femme dans sa propre maison.

Denis Sassou Nguesso l’a envoyé en mission à l’étranger pour bien lui faire la main noire, mais Florent Ntsiba au courant n’a pas voyagé et en rentrant chez lui, il en a été empêché par la garde de Sassou qui surveillait son domicile.

Des langues affirment que pendant la guerre de 97, Florent Ntsiba servait de protecteur mystique à Denis Sassou Nguesso.

Mais que retiendront les Congolais du ministre Florent Ntsiba ? Logiquement pas grand-chose si ce n’est la soif du pouvoir et le manque de lucidité dans la gestion de la chose publique. Bien qu’il ait sacrifié une bonne partie de sa vie à servir le pays, Florent Ntsiba aura aussi sur son dos une fidélité aveugle à Sassou Nguesso malgré la main noire dont il a été victime.

Aura t-il le courage un jour de s’apercevoir que le Congo aurait mérité mieux et que tant d’années accroché à un poste de responsabilité usent ? Les grands hommes sont ceux qui reconnaissent leurs limites à l’instar de Marien Ngouabi et qui ne s’abaissent pas devant leur bourreau.