Pourquoi 6 sur 10 jeunes Mbochis rêvent de Ponton et non d’ Oyo ?

0
1164

On appris de la bouche du chanteur Doudou Copa que le Mbochis était la langue du pouvoir du fait que c’est cette ethnie qui tient les règnes du pays. Malheureusement c’est à Pointe-Noire et non à Oyo que ce chanteur a fait cette déclaration. 6 sur 10 jeunes Mbochis rêvent de Pointe-Noire contrairement aux jeunes Vilis qui n’ont aucune envie de se retrouver à Oyo, le fief du pouvoir.

Avoir du pouvoir se reflète dans les conditions de vie de son clan et alliés. Il s’avère qu’au Congo, ceux qui ont pris le pays en otage et qui viennent essentiellement de la Cuvette Centrale n’ont pas crée des conditions de vie optimale chez eux. Il continuent d’affluer vers Pointe-Noire à la recherche de la vie.

6 sur 10 jeunes originaires de la Cuvette rêvent d’une vie meilleure à Pointe-Noire au bord de la mer, surtout par la biais du vol des deniers publics, l’unique voie de sortie de ces compatriotes.

Après son retour au pouvoir par les armes, Denis Sassou Nguesso et son clan se sont lancé dans la modernisation de leur coin. Mais malgré tous les milliards engloutis dans la construction des infrastructures de base à Oyo et environs, cette partie du pays n’est toujours pas attractive pour les autochtones.

Chaque jour au départ de Brazzaville, des jeunes de la Cuvette montent dans les bus dans l’unique espoir d’aller se chercher à Pointe-Noire alors la logique serait que la vie est meilleure à Oyo et dans la Cuvette. La nature prouve que malgré toutes les injustices délibérées du clan Mbochis à la partie sud du pays, elle demeure toujours plus attractive que le nord en tout.