Pool : 400 des 500 milliards de la municipalisation accélérée volés entre les enfants Sassou, Mvouba, Silou et Mougani

0
1597

Quand Edgard Nguesso a transmis à Jean Jacques Bouya l’idée et projet des municipalisations accélérées copiées de la Côte d’Ivoire, il était loin de s’imaginer que ce dernier en complicité avec ses cousins allaient les transformer en véritable vache à lait. C’est à Kinkala que Sassou Nguesso lançait officiellement le jeudi 03 Mai 2012 les travaux de la municipalisation accélérée qui devraient moderniser ce département au sud de Brazzaville. Des 500 milliards débloqués à cet effet, près de 400 ont finit dans les poches de Bouya, enfants de Sassou, Mvouba, Silou et Adelaide Mougani.

Souvent ce sont les fils du village qui sont en connivence avec l’ennemi pour empêcher son développement et se réjouir de l’état de mendicité dans lequel ils soumettent le reste des villageois. Comment Isidore Mvouba, originaire de Kindamba a pu détourner les 32 milliards débloqués pour la construction d’un aéroport dans son propre village ?

Dans le cadre de la municipalisation du Pool, un aéroport moderne de type B d’un coût de 32 milliards avait été prévu à Kindamba ( village de Mvouba ). Une séance d’ouverture des offres relatives à l’amenage ment et bitumage des chaussées aéronautiques et à la voie d’accès de cet ouvrage s’est même déroulée le 14 Mars 2014 à la direction des Grands Travaux sous la direction du chef de département des marchés publics, André Mbossa.

Parmi les neufs entreprises ayant soumissions, Isidore Mvouba, sa fille et ses amis escrocs ont raclé le marché via leur entreprise écran. Malgré les 32 milliards décaissés, aucun aéroport n’a jamais vu le jour à Kindamba.

Une petite randonnée dans le département du Pool fait poser à chacun la question du million : A quoi ont servi les 500 milliards décaissés pour la municipalisation accélérée ? Toutes les localités du Pool ne sont pas encore connectées entre elles par des voies bitumées, et la voie qui mène de Kinkala à Boko date et est dans un état pitoyable. La voie entre Kinkala et Mindouli est un financement européen.

Les caciques de ce département, Alphonse Silou, Isidore Mvouba et Adelaide Mougani se sont associés à la famille Sassou pour se partager les 500 milliards décaissés pour cette municipalisation. Adelaide Mougani qui est une femme a même détourné les milliards prévus à la réalisation de quelques ouvrages dans sa localité Mindouli dont la modernisation de l’hôpital. Elle a bouffé quelques 25 milliards cfa.

La majorité des entreprises qui ont gagné les marchés dans la municipalisation du Pool appartenaient aux enfants Sassou, et n’ont pas du tout réalisé les missions assignées. Ils ont encaissé les sous et ont disparu dans la nature.