P/Noire: le réseau routier inquiète les automobilistes

0
764





Malgré les efforts consentis par les autorités municipales, le réseau routier de Pointe-Noire ne cesse de se dégrader à la grande déception des usagers qui se demandent où va l’argent de différentes taxes payées ? Circuler dans la ville devient un véritable parcours de combattants, surtout en cette période pluvieuse. Trous béants par-ci, manque des canalisations par-là. A cela s’ajoute, le manque d’entretien du réseau routier. Situations rendant ainsi la circulation difficile des automobilistes qui ne savent plus à quel saint se vouer.

« C’est vraiment triste de constater avec amertume qu’une ville comme la nôtre puisse avoir un problème de routes en ce 21ème siècle. Circuler à Pointe-Noire devient un véritable casse tête. Car, la quasi-totalité de nos routes sont en mauvais état. Cette situation ne nous facilite pas la tâche dans l’exercice de notre métier. Il faut ajouter à cela, les embouteillages causés par des nids de poules et autres. Je me demande où va l’argent des différentes taxes que nous payons chaque année dans les caisses municipales ? Présentement, nous sommes soumis à payer la patente et la police nous fait la pression sans tenir compte de la conjoncture actuelle. La crise frappe à tous les niveaux ici et nous, nous ne sommes pas épargnés. Nous payons trop de taxes. Je demande aux autorités compétentes de nous bâtir des bonnes routes et aussi de les entretenir car, avec cet état de routes, nous abîmons au quotidien nos véhicules », a martelé Jacques Maniogui, chauffeur de bus.




Pour Rebecca Kimvic, une habitante de Pointe-Noire abordée à sujet, la ville n’a pas une bonne politique d’entretien routier. « Nos autorités municipales attendent toujours que la situation s’aggrave pour intervenir », a-t-elle renchérie.

La ville de Pointe-Noire comme l’avait annoncé le maire de la ville, Jean François Kando est actuellement au même niveau que l’océan atlantique. Cette situation devrait attirer l’attention de tous, notamment des autorités compétentes en construisant des caniveaux dignes de ce nom pour acheminer les eaux, notamment domestiques qui est l’une des causes dévastatrices de routes. Ajouté à cela, les eaux de pluies qui ne cessent de stagner sur les chaussées. La conscience citoyenne est également interpellée. Car, certains habitants font aussi montre d’incivisme.