Oyo 12000 habitants a 2 députés, Dolisie 100000 habitants 2 députés aussi et les Mbochis parlent de l’unité nationale

0
1356

Un découpage électoral injuste et injustifié. De quelle manière ou sur quelle base est faite le découpage électoral en République du Congo ? Est-ce sur des bases objectives ou sur sur des bases subjectives?



C
omment concevoir que Dolisie, la troisième ville du Congo Brazzaville, puisse avoir seulement deux circonscriptions électorales au moment où Talangaï, un des arrondissements de la ville de Brazzaville en a cinq(05)? Est-il normal et raisonnable que le district d’Ollombo, lequel, du point de vue démographique est largement inférieur à Dolisie, puisse avoir ( 02 circonscriptions électorales) le même nombre de circonscriptions électorales que la ville de Dolisie ?

De même, les districts de Boundji, Loudima, Mouyondzi, Kibangou, Divenié, districts qui font partie parmi les premiers et grands districts de la République du Congo, n’ont à chacun qu’une seule circonscription électorale au moment où les districts comme Oyo et Ollombo ont à chacun deux circonscriptions électorales.

Plusieurs analystes ont tiré la sonnette d’alarme sur cette injustice politique depuis 2012, principalement à Brazzaville d’abord. Tenez, la circonscription électorale de Mfilou-Ngamaba: 196.000 votants, 2 députés; Ouenze: 182.000 votants 4 députés; Makelekele: 192.000 votants, 4 députés.

Allons à l’intérieur du pays, Mossendjo, près de 30.000 habitants, 2 députés ; Nkayi, près de 45.000 habitants, 2 députés ; Dolisie, 80.000 habitants, 2 députés ; Oyo, 12.000 habitants 2 députés.

À cause du découpage, certains grands Districts ont perdu des villages au détriment d’un autre District plus proche. C’est le cas par exemple du District de Divenié dans le département du Niari, Ngouha 2 faisait partie de Divenié, aujourd’hui fait partie de Kibangou, Le PCA de Nyanga érigé en District dépendait de Divenié, emporta quelques villages proches du District de Divenié.

Cependant si nos Districts ne peuvent pas avoir plusieurs circonscriptions, c’est parcequ’ils se vident, certains villages et quartiers disparaissent à cause de l’exode rural, de l’enclavement… Les ruraux émigrent puis-qu’obligés à chercher autre part des meilleures conditions de vie au village.

Celmond Koumba