Main Noire au Gouvernement : Thierry Moungalla ravit la femme du pédophile Raymond Mboulou

Le gouvernement Mouamba I et II a connu de nombreux soubresauts sentimentaux qui ont indirectement affecté à sa cohésion et par conséquent l’absence des résultats. Le ministre porte parole de ce gouvernement Thierry Lezin Moungalla, n’a pas trouvé mieux que de faire la main noire au vieux pédophile Raymond Zephirin Mboulou sur sa deuxième femme et mère de ses deux enfants, la journaliste Aline France Ekotabeka. Pour mieux achever sa main noire, Moungalla a promu la journaliste au poste de directrice des informations.

Dans l’histoire du Congo , jamais un albinos n’a ravi la femme d’un Noir et c’est le ministre Raymond Zéphirin Mboulou qui est le premier Congolais à subir cette lourde et inoubliable humiliation. Thierry Moungalla le lui a bien fait au su et vu de tous !

Selon une source bien informée au sein du gouvernement, le conflit entre Mboulou et Moungalla remonte à l’époque où le pédophile fut secrétaire général à la présidence et le second simple conseiller du chef de l’État. Mboulou, qui n’avait jamais la trahison de Moungalla à André Milongo Ntsatu Bantu, disait à tout le monde qu’un traître le restera toujours.

A cause de cette méfiance, le vieux pédophile de Mpouya n’a jamais voulu octroyer un bureau au rejeton de Sibiti. Comme conseiller de Sassou Nguesso, Moungalla se pavanait juste à la présidence squattant les bureaux de temps à temps de ses collègues. Même une voiture de travail pourtant obligatoire à tous les conseillers lui a été refusé par Mboulou. Et que dire de ses primes qui finissaient directement dans les poches du pédophile de Mpouya.En un mot, Moungalla a veau un enfer total avec Mboulou à la présidence.

La délivrance de Moungalla interviendra à la suite de son entrée au gouvernement, très loin des griffes de Mboulou qui sera aussi promu ministre. Un semblant de cessez-le-feu sera observé entre les deux hommes jusqu’à ce que Moungalla soit muté des PTT à l’information où il va se retrouver nez à nez avec la journaliste Aline France Ekotabeka.

Belle et très intelligente, la journaliste va néanmoins céder aux avances du vieux et vilain Mboulou, juste grâce aux millions que ce dernier lui déverse. Mboulou lui fera deux enfants successifs avant qu’elle se rende compte d’être en couple avec un sorcier qui n’a un seul objectif coucher avec les filles de sa belle-famille et sacrifier ses enfants pour son pouvoir.

Et c’est là que Moungalla entre en jeu en s’offrant ses épaules comme consolation à la journaliste Aline France Ekotabeka. Ekotabeka trouve en Moungalla, un confident et un bon conseiller et les bonnes paroles du fils de Sibiti finissent par convaincre la femme de Mboulou d’être en face d’un vrai homme contrairement à son pédophile de Mpouya.

La main noire va se consommer avec la décision de la journaliste Ekotabeka de rompre avec son vieux sorcier de Mboulou. Le pedophile de Mpouya n’en a pas cru et a multiplié des stratégies pour retenir sa Mbappé, mais en vain, Moungalla avait déjà pris sa place et savait mieux manier le lit.

Dans les couloirs de la chaîne nationale Télé Foufou, quand le songui songui répand la nouvelle, les refendeurs du couple Moungalla-Ekotabeka, applaudissent et disent qu’elle s’est enfin affranchie de ce vieux sorcier. Désormais, c’est Moungalla qui s’occupe des enfants de Mboulou dont la maman veut très loin de leur papa sorcier et qui a tenté de les sacrifier.

Quand Denis Sassou Nguesso a appris la nouvelle de cette main noire, il n’a pas manqué à féliciter son fils Moungalla. Lui-même Sassou est le parrain de la main noire et avait justifié en son temps celle de Kiki à Otto Mbongo.