L’Italie veut aider le Congo à construire des écoles et campus professionnels

0
585





L’ancien Premier ministre Italien Massimo d’Alema a indiqué le 9 décembre 2020 à Brazzaville que le projet d’investissement pour la construction des campus et écoles pour l’enseignement professionnel représentait un acquis pour la formation de la jeunesse qui est la richesse la plus importante pour le Congo.




« Les infrastructures sont plus importantes pour le développement d’un pays. L’enseignement professionnel peut contribuer à la formation des cadres de qualités dans les différents domaines où il y a une grande possibilité de coopération », a souligné Massimo d’Alema au cours de la présentation dudit projet au ministère de l’Aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux.

Le Congo est un pays au centre de l’Afrique, avec un territoire très large, et la coopération entre l’Europe et l’Afrique est la clé d’un développement mondial plus équilibré. Car l’Afrique avec une population constituée à majorité par les jeunes, à la volonté d’impulser la croissance, la richesse et des ressources naturelles, poursuit Massimo d’Alema.




Selon Massimo d’Alema, une fois que le projet  aura atteint ses objectifs, s’ouvrira la possibilité d’élargir le champ d’action à travers une large coopération  gagnant- gagnant entre le Congo et l’Italie. «  Aujourd’hui  nous collaborons avec les entreprises italiennes avec la participation  d’une société suisse qui propose des mécanismes innovantes financements », a-t-il renchéri

Cette rencontre organisée entre la délégation italienne et congolaise, a permis de jeter les bases d’une meilleure coopération  publique et privée indispensable pour la croissance et le développement du Congo. Ces échanges ont eu lieu en présence du ministre en charge des Zones économiques spéciales, Gilbert Mokoki.