Les intellectuels congolais sont-ils devenus des idiots utiles de Sassou-Nguesso ?

0
1855

Tout porte à croire que la situation des intellectuels congolais ressemblerait à celui d’un Zoo privé dont le boss serait le général Sassou, et où les animaux sont remplacés par des cerveaux humains acquis à sa cause, c’est un véritable piège à con où les intellectuels congolais se réjouissent de leur statut d’idiot utile. Alors, c’est quoi un idiot utile?

L’expression idiot utile désigne une personne naïve de bonne ou de mauvaise foi, que l’on peut manipuler à sa guise en fonction de ses intérêts hormis ses compétences intellectuelles dans son domaine d’excellence, et qui prépare lui-même la corde avec laquelle on le prendra en même temps que son peuple.

En effet, le manque de courage des intellectuels congolais n’est plus un secret pour personne, tout le monde voit comment nombreux d’entre eux participent activement à la destruction de leur propre pays ainsi qu’à l’appauvrissement des populations.

Au-delà de cette situation perplexe , il y a de quoi se demander si ces idiots utiles connaissent réellement leur rôle dans la société ainsi que les attentes des populations à leur égard.

À titre de rappel, un intellectuel est celui qui va mettre ses compétences au service de son pays, il est celui qui se mêle de ce qui ne le regarde pas, il est capable d’aller à contre-courant dans le but d’éclairer ses concitoyens lorsque le pays va à la dérive, il est celui qui réfléchit pour illuminer son peuple et il est celui qui ouvre les perspectives d’avenir pour son pays.

Mais au Congo Brazzaville, la réalité sur le terrain est complètement à l’opposé des attentes des populations, car l’élite congolaise dans son ensemble est responsable des conditions difficiles dans lesquelles vivent les congolais, elle a trahi les idéaux de la république imaginés autrefois par les présidents Massamba-Débat et Marien Ngouabi en décapitant les rêves de la jeunesse congolaise.

Hier, il fallait faire partir le président Pascal Lissouba traité de tous les noms d’oiseaux, et parfois de fou.
Une fois Lissouba parti , nombreux des cadres qui l’ont soutenu sont aujourd’hui membre du PCT pour des raisons beaucoup plus liées à la gestion du ventre.

Il faut le dire sans langue de bois, l’élite intellectuelle congolaise dans son ensemble n’a pas un esprit intègre, ce sont des prostituées idéologiques qui ont fait de la migration politique leur business, au point de passer d’un parti politique à un autre en fonction de la direction du vent, même les partis politiques d’opposition sont dans les mêmes magouilles malgré le fait qu’ils sont considérés intellectuellement comme des coquilles vides.

Bref, si le Congo va mal aujourd’hui c’est aussi à cause du silence complice d’une élite intellectuelle malhonnête et cupide et d’une société civile composée d’intellos qui sont obligés de faire la manche chez Sassou pour joindre les deux bouts, qui sont d’emblée incapables de s’opposer aux velléités de ce qui nous gouvernent.

Ebon Maixent