Les dignitaires du Congo envoient en masse leurs maîtresses en France via des fausses évacuations sanitaires

0
2545

Un réseau mafieux d’immigration illégale via les évacuations sanitaires a permis à plusieurs maîtresses des dignitaires du Congo à rejoindre la France. Y sont impliqués certains médecins en complicité avec des acteurs de plusieurs ministères contre paiement des fortes sommes d’argent

Dans la ville d’Orléans à une heure de l’Île de France, la maîtresse d’un ministre Congolais qui vient d’arriver en cette période de pandémie avec sa fille de trois ans, a instruit sa sœur aînée de lui trouver un homme célibataire avec qui faire sa vie. Elle a dit être fatiguée d’être la roue de secours de son ministre.

Une requête à laquelle sa sœur aînée lui a demandé de mener avec dextérité le temps que son ministre lui trouve une maison et s’occupe d’elle financièrement. Dans ses explications, elle affirme avoir été la huitième d’une liste des candidats à l’immigration bien gérée par des médecins Congolais en complicité avec certaines autorités qui favorisent des documents administratifs exigés pour des malades à être évacués vers l’Europe.

Tout candidat à profiter de ce réseau d’immigration clandestine sous couvert médicale doit débourser la somme de 3 millions 500 milles. Une occasion en or pour certains dignitaires du pouvoir pour envoyer leurs maîtresses ou deuxièmes femmes en France profiter des allocations familiales.

A Cergy-Le-Haut, la maîtresse d’un général est arrivée en France dans un vol médicalisé évacuant un dignitaire du pouvoir. Elle confie à ses proches que deux de ses amies sont aussi sur le point de la rejoindre par le même réseau.

Des médecins fabriquent de toute pièce des faux dossiers cliniques pour justifier l’évacuation sanitaire des faux patients et l’administration prend la relève avec des faux documents recommandés par le consulat de France dans l’obtention du visa. Près de 50 personnes ont déjà pu rejoindre la France grâce à ce réseau.