Lekoumou : 3 éternels ministres depuis plus de 15 ans et l’hôpital de Sibiti manque d’un appareil d’échographie

0
1842

Le tout dernier premier ministre était originaire de ce département du pays et a passé 6 ans à la primature avant de tirer sa vergence. Emile Ouosso est non seulement éternel ministre, mais aussi membre influent de la Loge maçonnique. Thierry Moungalla, le perroquet du clan Sassou est devenu improductif à cause de sa longévité au gouvernement. Tous ces trois qui promettent le développement aux Congolais ont été jusqu’à ce jour incapables de doter l’hôpital de Sibiti d’un appareil d’échographie pour aider leurs sœurs, mamans et frères qui sont obligés de se rabattre vers Dolisie à 2 heures de route ou Nkayi.

Clément Mouamba vient d’être inhumé dans son village Sibiti après avoir passé 6 ans à la primature. Les curieux ont été surpris de voir sa résidence privée qu’il a construit au dernier ngonga de sa vie profitant de son poste. Mais il a été incapable de doter l’hôpital de son village des équipements modernes, moins encore les écoles.

Un bon politicien axe sa vision sur deux choses que sont la santé et l’éducation, mais ceux de Sibiti ont passé tout leur temps à ne rendre les populations que soumises à eux. Ils ont développés la flatterie en lieu et place de l’excellence. Un tour au stade de Sibiti vous fera comprendre être en face des fainéants qui dorment au gouvernement.

Et dire que Thierry Moungalla compte sans honte bue de tricher à Sibiti aux prochaines législatives ? Ces hommes politiques considèrent leurs villages comme juste des assurances pour leurs intérêts à Brazzaville auprès du clan Sassou.

Sinon que dire du ministre Emile Ouosso qui a même occupé le ministère des travaux publics alors que toutes les localités sont enclavées et aucune route viable ne les relie. Emile Ouosso est pourtant un grand maître dans la Grande Loge du Congo de Sassou-Okemba et peut facilement interférer pour des grandes réalisations dans la Lekoumou, mais jamais !

La question que se posent tous les habitants de la Lekoumou est sur le discours et promesses que viendront cracher Emile Ouosso à Komono et Thierry Moungalla à Sibiti lors de la campagne électorale des prochaines législatives.