Le ministre Coussoud Mavoungou nomme sa femme comme attachée et chef de protocole

0
2480

Le Congo est devenu un grand champ de maïs où chacun profite de sa nomination pour se servir et servir aussi sa famille. C’est ainsi que tous les ministères sont devenus des Ethnie-Land. Pour ne pas rater le train de l’enrichissement au dos de l’État, le très célèbre intellectuel de Mvouti dans le Mayombe, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou n’a pas dérogé à la règle en nommant par décret N° 90 du 14 janvier 2021 son épouse Reine précieuse Coussoud-Mavoungou née Bambi Kilonda comme attachée de relations publiques et chef de protocole. Si les Mbochis volent pourquoi pas nous les Yombé ?

Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou est actuellement ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique bien que son plus grand résultat se résume à sa longévité au gouvernement. Quasiment après 20 ans comme ministre, il est comme Rodolph Adada dans les détournements des fonds publics en toute discrétion. Un caractère hérité des Yombé qui ne vivent dans le bruit comme les Mbochis.

Pour répondre au comportement des Mbochis qui ont vulgarisé le tribalisme dans toute l’administration et les commandes du pays, Coussoud-Mavoungou, a fait aussi de son ministère la chasse gardée des ressortissants du Mayombe et un peu du Niari.

Au Congo, personne ne parle de ce ministre et ignore ce qu’il fait et à quoi sert-il réellement? Il mange en silence. Quasiment 20ans , de ministre délégué aux transports et à la marine marchande à Ministre de plein exercice . Personne n’est capable de dire réellement ce qu’il à apporté.

Le pays qu’ils ont voulu et où l’on mange en famille. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a fait donc de sa femme son attachée en relations publiques et chef de son protocole. Le Congo de Moro Obosso, Muntu na Matwala !