Le gouvernement déconseille l’automédication contre le Coronavirus

0
887




La ministre chargée de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, a appelé les populations à bannir l’automédication mais à contacter le numéro d’urgence 34-34 en cas de manifestation des signes cliniques relatifs au Covid-19.

« Le traitement sur les protocoles thérapeutiques du Covid-19 se fait selon les spécificités de chaque personne malade. Un porteur du virus qui a un antécédent sanitaire comme la tuberculose, le diabète ou la drépanocytose ne peut pas être traité de la même manière qu’une femme enceinte ou une personne de troisième âge qui n’a pas de co-morbidité», a expliqué la ministre Jacqueline Lydia Mikolo, lors de sa rencontre avec les responsables des médias, le 10 avril, à Brazzaville. Une manière pour elle d’attirer l’attention de  la population en cette période d’état d’urgence sanitaire, où elle peut être tentée de suivre les traitements qui circulent sur Internet sans l’avis d’un médecin et sans suivi médical.




Sur les soixante cas de contamination que connaît le Congo, cinq d’entre eux ont été guéris. Selon la ministre chargée de la Santé, le taux de guérison peut atteindre 95% lorsque la prise en charge est précoce. « Les cinq décès que le pays déplore aujourd’hui sont liés au fait que les malades arrivent dans les services de santé, consacrés à la prise en charge du Covid-19, dans un état de détresse », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, Jacqueline Lydia Mikolo est revenue sur le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement qui constituent un moyen efficace de protection. Il s’agit, entre autres, du confinement, de la distanciation sociale d’un mètre, du lavage régulier des mains avec du savon ou leur désinfection régulière avec la solution hydro-alcoolique… Par la même occasion, la ministre a souligné que, dans les prochains jours, le port du masque peut s’avérer obligatoire. Le comité national de coordination de la gestion de cette pandémie  a d’ailleurs validé le fait que les commerçants doivent désormais porter tous les accessoires de protection dans les marchés afin de briser la chaîne de contamination.