Le Congo attend un investissement de 102 milliards du secteur privé

0
889





Le directeur de cabinet du ministre de l’Économie, de l’industrie et du portefeuille public, Jean-Raymond Dirat a indiqué le 31 août à Brazzaville que les dossiers des différentes sociétés soumissionnaires à examiner représentaient un investissement de près de 102 milliards de francs CFA avec plus de 520 emplois à créer.




« Nous encourageons les entreprises qui ont pris la résolution d’investir au Congo en cette période de crise sanitaire. Avec la pandémie du coronavirus, l’investissement tend à baisser. Mais ces sociétés qui croient encore en notre pays méritent notre attention à tous », a souligné Jean-Raymond Dirat lors de la 3e session de la commission nationale des investissements.




Au total, la commission a examiné 11 dossiers dont 10 nouveaux et un ancien dossier ajourné lors de la 2e session. Les sociétés soumissionnaires interviennent dans l’agro-industrie, les télécommunications, les BTP, les transports, l’agriculture et les services.

À la fin de leurs travaux, les participants à cette session ont validé 10 dossiers dont un avec réserve et ont ajourné un dossier.




Le conseiller du président de Unicongo, Jean-Jacques Samba a fait savoir que l’investissement de ses entreprises venait à point nommer pour relancer la croissance économique au Congo. «Chaque entreprise est client d’une autre. Quand des emplois sont créés, les salariés font circuler l’argent avec les services qu’ils vont s’offrir », a-t-dit.

La session de la commission nationale des investissements est une réunion qui examine les dossiers des entreprises qui sollicitent le soutien de l’État en vue d’accroître leurs performances. Elle accorde aussi aux entreprises agréées les avantages de la charte des investissements.

La 2e session avait examiné 9 dossiers dont 8 validés et un ajourné.