Isidore Mvouba : le 1er Lari qui a détourné 32 milliards de la construction de l’aéroport de son propre village Kindamba

0
1639

Généralement l’ennemi se trouve souvent dans la famille et commet des dégâts irresponsables et incompréhensifs. Un sorcier ne « bouffe » t-il pas que celui qui aide la famille? Isidore Mvouba, ancien premier ministre et actuel président de l’assemblée nationale est le premier citoyen du Pool qui a eu le courage de détourner les 32 milliards Cfa débloqués pour la construction de l’aéroport de Kindamba, son village natal dans le cadre de la municipalisation accélérée du Pool. Rappelons qu’il est aussi le député de cette circonscription.

Rien d’étonnant quand Isidore Mvouba a toujours émis le vœu d’être inhumé à Edou au cimetière familial des Sassou Nguesso. Malgré tout cet amour qu’il porte pour le village de son ami Denis Sassou Nguesso, c’est à Kindamba dans le Pool qu’il postule toujours à la députation. A Kindamba, il n’y a rien qui puisse penser que son fils côtoie le chef de l’État et dirige le parlement de la Nation après la primature.

Dans le cadre de la municipalisation accélérée du département du Pool en2012 qui a bénéficié d’un budget de 500 milliards cfa, Isidore Mvouba a obtenu sur les projets retenus, la construction d’un aéroport moderne de Type B dans son village Kindamba en lieu et place de Kinkala ou de Mindoulou par exemple. A ce jour près de 10 ans, aucun aéroport n’a été construit dans le département du Pool alors que les 32 milliards disposés à cet effet ont bel et bien été décaissés.

Pour bien maquiller son détournement et passer inaperçu via les Grands Travaux de son ami Jean Jacques Bouya, Mvouba a obtenu l’organisation d’une séance d’appel d’offre y relatif.

Une séance d’ouverture des offres relatives à l’aménagement et au bitumage des chaussées aéronautiques et à la voie d’accès de cet ouvrage s’est déroulée aujourd’hui au siège de la Délégation générale des grands travaux (DGGT), sous la direction du chef de département des marchés publics, André Mbossa

Les travaux à réaliser concernent  : la construction d’une piste calibrée au Boeing 737-300, de 2km de longueur et de 30m de largeur, avec deux prolongements d’arrêt de 60x30m aux deux seuils, ainsi que des accotements de 7,50m de large, de part et d’autre de la bretelle ; la construction d’une bretelle d’accès de la piste à l’aire de stationnement de 125mx23m avec des accotements de 7,5m de large, de part et d’autre de la bretelle ; la construction d’une aire de stationnement commercial de 225mx80m avec des bandes anti-souffles de 7,5m de large ; l’exécution d’un réseau de drainage et d’évacuation des eaux de ruissellement et d’infiltration.

À ces travaux s’ajoutent : l’exécution des travaux divers comprenant l’application d’une couche d’anti-kérosène sur l’air de stationnement ; l’exécution des marques de balisages diurnes et de lignes de guidage ; les travaux divers de finition et de nettoyage ; enfin, les travaux d’aménagement et de bitumage de la voie d’accès à l’aéroport.

Les neuf entreprises qui ont soumissionné à l’offre sont : San José Congo, DTP Terrassement, Groupement FP Construction, Leffol Congo, SEAS, Safricas, Sino Hydro Tianjin, CRBC et SGE-C Congo. Le montant des offres pour l’ensemble des soumissionnaires varie de 22,2 milliards à 32,8 milliards de FCFA. Et le délai d’exécution varie de 12 à 25 mois.

Un théâtre qui a permis à l’entreprise écran de Isidore Mvouba de gagner le marché et d’empocher les 32 milliards. Le département du Pool est victime de la bêtise et trahison de ses propres fils.