Honte en France : un congolais autorise son épouse sortir avec un cadre du pouvoir en séjour à Paris pour de l’argent

0
1832

Quand un homme perd sa dignité et sa masculinité pour de l’argent, c’est le foyer qui part en couilles. Un congolais s’est conformé désormais à la réalité en acceptant d’être cocufié par un cadre du pouvoir de Brazzaville qui sort avec son épouse depuis des années. Après avoir appris la vérité, son épouse a menacé de se séparer et follement encore amoureux d’elle, il a avalé l’impossible. En séjour à Paris, ce cadre du pouvoir qui bosse à la présidence passe ses nuits tranquillement avec sa maîtresse dont l’époux se contente des espèces sonnantes et trébuchantes qu’elle ramène.

La France serait-elle devenue le centre de la bêtise de la diaspora congolaise ? Après l’épisode de la veuve pourtant encore mariée avec un blanc, voici un autre d’un homme qui valide l’infidélité de son épouse à des fins financières et surtout pour ne pas la perdre.

Résident à Pointoise depuis des années, ce couple congolais vient de briser un mythe du machisme congolais où les hommes ne supportent pas l’infidélité de leurs épouses. Dos au mur, ce congolais partage désormais sa femme avec un autre plus riche que lui vivant au pays et bossant à la présidence de la république.

Comme nombreuses de France, Arlette qui partait souvent au pays a décroché son jack pot avec un homme du pouvoir qui la met en haut, la couvrant des cadeaux et surtout de passion. En France, elle a arrêté de travailler à plein temps se contentant des petites missions de son intérim. Elle doit être toujours disponible pour son amant du Congo qui l’invite chaque fois au pays et ailleurs quand il voyage.

Son époux qui soupçonnait être trompé a fini par le découvrir en lisant les conversations WhatsApp dans le téléphone de son épouse. Menaçant de le quitter, le congolais sans doute encore emporté par l’amour a fait profil bas en acceptant toutes les conditions de son épouse. Elle lui a rappelé la provenance de l’argent de la BMW dans laquelle il roule et frime dans les fêtes des congolais ainsi que tous ses habits de marque.

Comme toute bonne menteuse et infidèle, elle a réussi à faire croire à son époux sortir avec cet homme de Brazzaville que pour de l’argent, pensant toujours au bien et à l’avenir financier de leur foyer. Le couple possède deux parcelles au pays et trois taxis en circulation et Arlette soutient que cet argent provenait de son amant.