Gamboma: vives tensions après la mort d’un élève en garde à vue

0
1709




Un jeune élève du collège âgé de 18 ans a été retrouvé mort, ce samedi, dans une cellule de la gendarmerie de Gamboma, ville située à plus de trois cents kilomètres de Brazzaville, selon les autorités municipales et des témoins.

Le jeune garçon avait été interpellé la veille avec un groupe d’autres à la suite d’une bagarre survenue au sein du collège d’enseignement général de Gamboma.

En colère pour ce qui est arrivé à leur collègues, les élèves, appuyés par quelques habitants de la ville, ont incendié les bureaux du directeur de l’école et sa maison.

Le corps sans vie de l’élève a été déposé dans un premier temps à l’hôpital de base de la localité. Les élèves l’ont ramené dans les locaux de la gendarmerie qui les a dispersé en tirant en l’air et en larguant des bombes lacrymogènes.




Dans un contexte tendu, les parents de la victime réfusaient catégoriquement de récupérer le cadavre de leur enfant. Des barricades ont été érigées par les jeunes sur la principale route qui traverse la ville, occasionnant des scènes de violence que la gendarmerie tentait de dispeser. Deux personnes ont été blessées par balles, des pneus incendiés, quelques véhicules de passage dans la ville callaissés. Mais après concertation entre les autorités locales et la famille du disparu, cette dernière a accepté d’organiser les funérailles et les choses sont rentrées dans l’ordre en milieu d’après-midi.

On signale que les dossiers des élèves candidats au BEPC, entreposés dans le bureau incendié du directeur du collège, sont partis en fumée, ainsi que les copies des compositions du premier trimestre.